RTBFPasser au contenu

Tendances Première

A Molenbeek, l’émancipation féminine passe aussi par le vélo

A Molenbeek, l’émancipation féminine passe aussi par le vélo
21 sept. 2021 à 10:223 min
Par RTBF La Première

L’association Molembike propose des cours pour apprendre à rouler à vélo, à des femmes essentiellement. C’est Riet Naessens, co-organisatrice des Hirond’ELLES, qui organise ces cours de déplacement durable au féminin. Mais d’où est venue cette idée d’amener des femmes de Molenbeek à découvrir le vélo ?

Tout a commencé au CMM, Centre communautaire Maritime de Molenbeek, où deux Italiens, Fabio et Eduardo, cyclistes du quotidien, organisaient tous les ans une grande fête du vélo, la Molembike.

On a remarqué que, sur le grand parcours surtout, il y avait très peu de femmes, explique Riet Naessens. Comment expliquer cela ?

"Elles le disent elles-mêmes : culturellement, ce n’est pas normal, ou ce n’est pas l’habitude, que les femmes fassent du vélo. Le mari va par exemple acheter des vélos pour les filles, mais la maman, non, non, non, elle ne doit pas faire ça ! Il n’y avait aucune utilité qu’une femme fasse du vélo. Alors que nous, nous sommes tout à fait convaincues que c’est le contraire !"
 

Quand indépendance rime avec formations

Les choses ont changé grâce à ces cours au centre de Molenbeek et cela a rapidement fait boule de neige, par le bouche-à-oreille principalement.

"Les femmes invitent des copines ou arrivent avec leurs filles qui viennent encourager leur maman. C’est Fadoua, qui est maintenant l’ambassadrice du groupe, et puis les autres, Asma, Laïla…"

Facebook joue aussi un rôle essentiel d’incitant, grâce à de belles photos qui donnent envie aux femmes de faire partie du groupe.

Beaucoup de ces femmes se sont un peu libérées de leur passé, parfois assez lourd.

"Dès le moment où elles sont indépendantes, elles se mettent à suivre des formations, se réjouit Riet Naessens. A Molenbeek, énormément de formations sont organisées, de langue, de français, d’informatique, etc. L’une d’entre elles a déjà suivi 20 formations !"

Le vélo est devenu l’une de ces options, d’abord sous le nom Le Maritime à vélo /Dames op de fiets. Parce que cela se passe dans le Quartier Maritime, près du canal, à Tour et Taxis. Cela a évolué vers le nom Les Hirond’ELLES, avec un succès croissant ! "Les femmes sont très fières de faire partie du groupe."
 

Le vélo, un outil d’émancipation féminine

Riet Naessens observe qu’avec la pratique du vélo, les femmes ont beaucoup plus confiance en elles. Elles osent en parler aux autres, parler devant un micro, afficher leur photo sur Facebook pour faire la publicité pour le vélo.

On voit qu’elles s’émancipent. Les enfants grandissent et les mamans rajeunissent.

Le fait de faire du sport, de se promener dehors, à l’air libre, de faire partie d’un groupe qui les encourage, tout cela les motive terriblement.
 

Interdiction de tomber !

Riet Naessens encourage les femmes à faire un peu de sport avant de se lancer dans l’apprentissage du vélo : marche, jogging, natation… Elles ont très peur de tomber, car elles ont vu leurs enfants tomber. "Moi je ne veux pas que les mamans tombent. Interdiction de tomber !"

Alors techniquement, on abaisse au maximum la selle du vélo. On adapte le vélo à la taille des utilisatrices. Au départ, sur le vélo, les pieds par terre, elles marchent, sans utiliser les pédales. Elles apprennent à utiliser les freins.

Beaucoup n’ont pas de vélo à elles, l’association leur en prête un.

"Au début on avait 5 vélos. Après la période du premier confinement en 2020, lorsque j’ai lancé ma première newsletter pour un cours de débutantes, j’ai eu 35 personnes qui voulaient s’inscrire, donc je n’avais pas assez de vélos ! J’ai pu m’organiser, heureusement j’ai de l’aide."
 

"Le parc de Tour et Taxis, c’est notre paradis sur terre !"

"Celles qui sont venues il y a 4 ou 5 ans continuent à pratiquer le vélo, et on continue à les voir ! Ce n’est pas un cours qui s’arrête", souligne Riet Naessens.

D’abord, il y a les débutantes, puis les mi-avancées, avec lesquelles on ose déjà sortir du parc de Tour et Taxis, qui est notre terrain de jeu, poursuit-elle. Elles apprennent progressivement à s’aventurer dans la circulation.

Une fois qu’elles sont prêtes, elles peuvent passer au cours de bike coaching, avec Benjamin, pour apprendre les règles et les astuces utiles pour rouler en ville.

"Certaines croient même que pour apprendre à faire du vélo, il faut venir à Tour et Taxis, que c’est le seul parc où on peut apprendre ! […] Pour nous, le parc de Tour et Taxis, c’est notre paradis sur terre !"
 

Comment s’inscrire ?

Les cours ont lieu le jeudi et le samedi, de 15h à 18h, sur inscription. Avec des groupes de maximum 10 personnes, pour pouvoir bien travailler !

Les hommes sont bienvenus aussi, s’ils le souhaitent.

"On est féministe, c’est sûr, mais on n’est pas sectaire !, affirme Riet Naessens. Les hommes nous aident d’ailleurs, certains sont très importants dans notre association. Certains maris encouragent leurs femmes, mais ce sont surtout les enfants qu’on attire ! Les mères peuvent d’ailleurs venir avec leurs enfants, cela fait un babysitting et en même temps cela leur apprend aussi le vélo."

Inscription sur le site de MolemBIKE, choisir le cours Hirond’ELLES

ou encore sur la page Facebook de MolemBIKE

Contact :

leshirondelles@molembike.be

riet@molembike.be

 

Tendances Première : Les Tribus

Les Hirond'ELLES: des cours de vélo pour femmes à Molenbeek

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous