Regions Liège

A Lierneux, le bourgmestre attend les mesures du CNS et se dit prêt à agir

Lierneux a actuellement un taux d'incidence élevé mais vu le nombre d'habitants, deux nouveaux cas suffisent à la placer dans le peloton de tête

© Google Maps

23 juil. 2020 à 08:08 - mise à jour 23 juil. 2020 à 08:08Temps de lecture2 min
Par Olivier Thunus

Le Conseil national de sécurité décidera ce jeudi des mesures à prendre suite à l’augmentation des cas de coronavirus, comme la possibilité de reconfiner au niveau local… Et pour cela, un chiffre devrait être pris en compte : le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de nouveaux cas dans une commune, par 100.000 habitants, au cours des 7 derniers jours. Pour les petites communes, ce taux est parfois assez élevé.

Lierneux par exemple est la commune où ce taux d’incidence est parmi les plus élevés de la province de Liège. Le bourgmestre est André Samray, mais qu’attend-il de ce Conseil national de sécurité ?

Comme tous mes collègues je pense, j’attends que les décisions soient claires pour tout le monde, de manière à ce que ce soit équitable et qu’on ne retrouve pas de mesures qui soient différentes d’une commune à l’autre. Quant aux pouvoirs étendus qui pourraient être donnés aux bourgmestres, c’est vrai que quand on agit tout de suite sur le terrain, c’est beaucoup mieux qu’attendre des jours, voire des semaines, avant d’avoir des décisions claires. Maintenant, il faut aussi que les bourgmestres soient suivis dans leurs décisions. Je trouve qu’il faudrait quand même une vraie concertation entre les bourgmestres ", explique-t-il.

A Lierneux, avec deux nouveaux cas depuis quelques jours, le taux d’incidence est de 55, pour une population de 3650 habitants. Un chiffre qui inquiète tout de même le bourgmestre : " Bien entendu ça m’inquiète mais le calcul se fait sur une base de 100.000 habitants donc quand on a trois ou quatre cas dans une commune comme Lierneux, c’est très différent de quelques cas sur 100.000 habitants. Forcément, notre commune arrive dans le peloton de tête. Quant à un reconfinement local ou micro-local, c’est toujours compliqué à mettre en place mais si la pandémie persiste, il faudra prendre des mesures plus strictes. Maintenant, en ce qui nous concerne, nous préconisons surtout le port du masque, la distanciation sociale et la désinfection régulière des mains ", ajoute-t-il.

A Lierneux, comme dans de très nombreuses communes, aucun plan particulier n’est prévu pour l’instant en cas de nouvelles contaminations. " Nous suivons les directives du Conseil national de sécurité, mais un tel plan pourrait voir le jour si ça persiste ", précise-t-il.

JT du 22/07/2020 - Contrôles : les bourgmestres en 1ère ligne

Lutte contre les contaminations : les bourgmestres en première ligne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous