RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

À la prochaine rentrée, l'école communale du Centre d'Andrimont accueillera des élèves atteints d'autisme de "la Courte-Echelle"

Une classe inclusive ouvrira le 1er septembre à l’école communale du Centre à Andrimont.
19 mai 2021 à 14:09Temps de lecture1 min
Par Philippe Collette

Il s’agit d’une première dans la commune de Dison : une classe inclusive ouvrira le 1er septembre à l’école communale du Centre à Andrimont. Cette école d’enseignement ordinaire va accueillir des élèves porteurs d’autisme de l’Ecole d’Enseignement spécialisé "la Court’Echelle".

Ce n’est pas la première expérience de ce type : l’Athénée Verdi à Verviers et l’école communale de Grand-Rechain intègrent, depuis quelques années déjà, des enfants en situation de handicap mental, issus de " la Court’Echelle " d’Andrimont, et ce avec succès.

Une plus value pour tous les élèves

Karel Van Grunderbeek, directeur de "la Court’Echelle" se réjouit de cette convention entre les deux établissements : "Outre l’aspect cognitif, où on peut aller travailler les matières dans les classes ordinaires, il y a vraiment tout un aspect social et au niveau du bien-être : certains enfants sont épanouis dans l’enseignement spécialisé, mais d’autres n’y ont pas leur place. Ces enfants pourront aller dans l’enseignement ordinaire pour suivre certains cours et faire des activités."

Sept élèves atteints d’autisme de 6 et 7 ans issus de "la Courte échelle" d’Andrimont passeront donc la prochaine année scolaire à l’école communale du Centre d’Andrimont. Michel Habsch, le directeur, explique : "Les enfants sont dans une classe propre à eux, avec du personnel qui vient de l’école spécialisée. A certains moments de la semaine ou de l’année, ils intègrent alors, pour quelques périodes, une classe de l’enseignement ordinaire."

Le partenariat réjouit

L'initiative est bien accueillie, tant par les enfants, que par les parents. "Je n’ai eu que des retours positifs et des parents enthousiastes parce qu’ils sont contents que leurs enfants en côtoient d’autres qui ont peut-être un peu moins de chance dans la vie", ajoute le directeur.

Le projet est prévu pour une année scolaire avec une prolongation possible.

Sur le même sujet

Une bulle solidaire pour les Bruxellois avec un handicap visuel

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous