Football

A l’agonie financière, comment le FC Barcelone peut-il autant transférer ?

Le FC Barcelone renforce son équipe à tout va alors que le club est en proie à de grosses difficultés financières. Mais comment le club fait-il ?

© AFP or licensors

16 juil. 2022 à 15:32Temps de lecture2 min
Par Pierre Lambert

Avec l’arrivée de Robert Lewandowski, le FC Barcelone frappe à nouveau un grand coup sur le marché des transferts et renforce son équipe avec un vrai numéro 9 capable également de s’adapter au style voulu par les Blaugrana et Xavi. Mais comment le FC Barcelone peut-il se permettre d’autant dépenser pendant ce mercato alors que les finances du club sont à l’agonie ?

Raphinha pour 58 millions, Franck Kessié et Andreas Christensen arrivés libres et depuis ce samedi Robert Lewandowski pour 45 millions d’euros. Sans oublier la prolongation d’Ousmane Dembelé et la discrète arrivée de Pablo Torre. Le Barça a frappé déjà à coups de millions pour renforcer son équipe afin de retrouver son lustre d’antan.

Le souci, c’est que le club catalan est à l’agonie au niveau financier. On parle d’une dette de plus d’1,3 milliards d’euros. Alors comment le club a-t-il fait pour se renforcer et ne pas se faire rattraper par le gendarme du fair-play financier, mais aussi par la Liga, comme ça avait été le cas la saison passée ?

Tout simplement en cédant 10% de ses droits TV de la Liga pour les 25 prochaines années au fonds américain Sixth Street pour un montant d’environ 207,5 millions d’euros.

Avec cette manne financière importante, Xavi a donc eu ce qu’il voulait, à savoir des joueurs en plus pour pouvoir jouer les premiers rôles.

"Avec cette opération, le FC Barcelone génère une plus-value totale de 267 millions d’euros pour la saison en cours", a expliqué dans un communiqué le club catalan, qui ne devrait pas enregistrer de perte cette saison. Car si cet accord n’avait pas été conclu, le Barça "aurait terminé l’exercice financier de l’année avec une perte de 150 millions d’euros", affirme le quotidien sportif catalan Sport.

Un risque pour l’avenir ?

Le Barça peut céder jusqu’à 25% des revenus générés par les droits TV pour une durée maximale de 25 ans, et peut donc encore chercher un acheteur pour les 15% restants.

Si la cession des droits de télévision est l’un des deux leviers financiers approuvés par les socios catalans lors d’une assemblée générale pour tenter d’augmenter rapidement les revenus du club et lui permettre de recruter la saison prochaine, le Barça prend des risques.

Sur le court terme, l’argent frais fera un bien fou aux finances du club. Mais sur le long terme, il faut espérer que la décision de céder les droits, mais également la vente de 49,9% de BLM, la société du club, responsable du merchandising, qui gère notamment les magasins du club est la bonne solution.

Car dans quelques années, ces revenus vendus n’entreront plus dans les caisses du club. Et donc l’apport d’argent sera moindre. Et même si le club Blaugrana est un club qui compte sur la carte du football européen et même mondial, il faudra trouver des nouvelles façons de ramener des sous. Deux pistes pourraient permettre au club de faire de nouvelles rentrées.

La première, c’est l’agrandissement du Camp Nou où la fin des travaux est prévue en 2025-2026. L’autre piste du club, c’est d’aller voir un peu ce que peuvent donner les nouvelles technologies.

Mais finalement, le mieux pour le Barça, c’est aussi de redevenir l’un des meilleurs clubs du monde et de remporter des trophées qui permettraient au club de valider le modèle choisi ces derniers mois. Dans le cas contraire, il faudra vraiment chercher à se réinventer.

Sur le même sujet

FC Barcelone : la course contre la montre pour inscrire Koundé

Liga - Football

Le Barça confirme un accord pour le transfert de Lewandowski

Mercato

Articles recommandés pour vous