RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

A Ittre, le CPAS s'organise pour accueillir dignement les réfugiés ukrainiens

22 mars 2022 à 07:00Temps de lecture1 min
Par Véronique Fouya

Ils sont une cinquantaine de réfugiés ukrainiens à être arrivés ce week-end dans la commune d'Ittre. Beaucoup, on s'en doute, sont sans ressources et dans un premier temps, ce sont donc les familles qui les hébergent qui parent au plus pressé. Mais ici comme ailleurs,  cet élan de solidarité a ses limites.
Dès que les formalités administratives seront en règle, ces personnes bénéficieront automatiquement du statut de protection temporaire, comme l'a décidé le Conseil de l'Union européenne. Elles pourront alors s'inscrire au registre des étrangers de la commune et recevoir une carte de séjour de type A pour une durée d'un an. Cette carte , c'est l'assurance de bénéficier de soins de santé, de pouvoir travailler, de recevoir le cas échéant une prime d'installation ainsi que l'équivalent du revenu d'intégration. Pour autant bien sûr que cela soit nécessaire.

Françoise Peeterbroeck est présidente du CPAS d'Ittre. A-t-elle les moyens de sa générosité? " Nous avons reçu une bonne nouvelle dit-elle, c'est que le Fédéral va procéder au remboursement des ces frais, nous devrons certes avancer l'argent mais au final, ce sera une opération blanche. En tout cas , dans la commune, on tente de s'organiser au plus vite. Les agents de quartier devraient passer rapidement dans les familles pour mettre la machine administrative en route . Un conseil d'action sociale a d'ailleurs été convoqué en urgence à la fin de ce mois afin que ces réfugiés puissent disposer rapidement de leurs droits.

Ce qui préoccupe davantage Françoise Peeterbroeck, ce sont les moyens humains qu'il va falloir mettre en oeuvre pour gérer efficacement ces arrivées :Traiter les dossiers, trouver des traducteurs, intégrer les personnes dans la vie locale ... Mais elle se montre confiante : "  Ittre est une commune solidaire - je pense notamment aux inondations de 2014 - nous le serons également pour les personnes qui arrivent pour l'instant." 

Selon les projections, la Wallonie pourrait accueillir 70.000 réfugiés dans les semaines à venir. 

Articles recommandés pour vous