RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

"A German Life", le régime nazi vu de l’intérieur au Théâtre Le Public

La pièce de l’auteur britannique Christopher Hampton prend la forme d’un monologue déroutant à travers lequel une personne, arrivée à l’hiver de sa vie, témoigne. Brunhilde Pomsel aura été l’une des nombreuses petites mains du régime nazi. " A German Life " est à l’affiche du Théâtre le Public jusqu’au 29 avril.

Brunhilde Pomsel n’a que vingt ans, lorsqu’elle entame une carrière de secrétaire dans le Berlin fauché des années trente. Son aisance à la machine à écrire et ses talents de sténo lui permettent de gravir les échelons. Elle change d’employeur, d’entreprise et parvient à être engagée au sein de la société allemande de radiodiffusion. Au début de la guerre, les journalistes qu’elle côtoie sont envoyés sur le front. Certaines connaissances déménagent, d’autres disparaissent. Elle, toujours en tant que secrétaire, est envoyée dans les bureaux du ministère pour travailler au sein du service de l’Éducation du peuple et de la Propagande, dirigé par Joseph Goebbels.

La pièce de Christopher Hampton retrace son histoire. Brunhilde Pomsel a attendu l’hiver de sa vie pour témoigner. En 2016, à 102 ans, elle choisit de se confier à une équipe de cinéaste autrichien. Dans son témoignage, elle retrace avec minutie son parcours et témoigne avec sincérité de son expérience au cœur de la machine nazie. Ses mots sont repris dans la pièce.

A German Life

A 88 ans, Jacqueline Bir, la doyenne du théâtre belge, incarne ce personnage de l’histoire. Pendant une heure trente, elle se livre au public sans le moindre artifice et parvient depuis un simple fauteuil de salon, à donner chair à ce texte douloureux. " A German Life " est un récit à hauteur d’homme, c’est un témoignage sincère qui mérite d’être mis en lumière et d’être entendu.

Jacqueline Bir au micro de François Caudron

L'info culturelle

Interview de Jacqueline Bir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"A German Life", la pièce de Christopher Hampton est présentée jusqu’au 29 avril au Théâtre le Public. 

Sur le même sujet

Le Parlement allemand va commémorer les victimes LGBTQ du nazisme

Monde

Ma rencontre avec Jacqueline Bir

C'est du Belge

Articles recommandés pour vous