RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

A Forest, les défenseurs du marais Wiels ne désarment pas

A Forest, les défenseurs du marais Wiels ne désarment pas

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Leur mobilisation ne retombe pas et ils l’ont encore montré ce dimanche lors d’une "marche joyeuse" et sous le soleil, qui a rassemblé plusieurs centaines de riverains. Les défenseurs du Marais Wiels ne veulent pas qu’on touche à ce qui est devenu en 15 ans un petit coin de nature, né par accident derrière les anciennes brasseries Wielemans à Forest.

© Tous droits réservés

Le cortège a ainsi rejoint le terrain situé en contrebas de la ligne de chemin. Une dalle de béton partiellement occupée par des bacs de plantes potagères mais surtout par une improbable une étendue d’eau apparue suite au percement accidentel de la nappe phréatique, lors de travaux sur le site. Un jour, Hafid y a relâché des poissons dans l’eau et installé des ruches sur les berges. Depuis, il s’émerveille chaque jour de ce que le "marais" est devenu en 15 ans. "Il y a plein de forestois qui ignorent l’existence du marais. Moi, j’y viens tous les jours. Et il faut se battre pour conserver cet endroit. Autour de nous, il y a assez de béton, vous ne trouvez pas ? "

© Tous droits réservés

Ici, c’est tout un écosystème que les habitants veulent conserver à tout prix. Les grenouilles, les canards, un couple de cygne qui niche dans les fourrés. "Avant, il n’y avait rien de tout cela ici, explique Andrew, la nature a repris ses droits et c’est toute une biodiversité qui s’est développée. Et avec les îlots de chaleur que l’on nous prédit en ville, pourquoi faudrait-il absolument détruire cet espace naturel alors qu’il y en a si peu dans le quartier ? "

© Tous droits réservés

Car le risque, selon ces riverains, c’est de voir bientôt les pelleteuses arriver sur le site pour entamer les travaux de construction d’immeubles d’habitation. En 2020, en effet, la région bruxelloise a acquis le site afin d’y développer un projet qui, certes, comprend le maintien d’une grande partie du marais et l’aménagement d’un espace vert mais aussi (et c’est là que cela coince !) la construction de 80 logements moyens et/ou sociaux. Des logements dont le nombre a été revu à la baisse par rapport aux projets antérieurs mais qui condamne quand même une partie du site, ce dont les défenseurs du marais Wiels, ne veulent décidément pas entendre parler !

Articles recommandés pour vous