Icône représentant un article audio.

Regions Liège

A deux ans des élections communales, Liège en Prime tente de voir ce qui se prépare du côté du PTB

Liège en Prime

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La crise sanitaire, les mesures de confinement, l'inflation galopante, la flambée des coûts de l'énergie, quelles vont être les conséquences politiques de ces secousses? Dans le bassin industriel liégeois, où elles sont ressenties plus durement qu'ailleurs, le Parti du Travail espère capitaliser sur les mécontentements et les colères populaires. Nadia Moscufo, dans cet épisode du podcast Liège en Prime, continue de prôner une stratégie de rupture. Que ce soit aux niveaux fédéral, régional, ou local, selon elle, c'est le rapport de force à la sortie des urnes qui va déterminer la capacité de négocier ou non des coalition, et d'arriver au pouvoir.  Dans la ville de Herstal, où, voici quatre ans, les discussions ont failli aboutir et où siège Nadia Moscufo, qu'est-ce que ça a rapporté de rester dans l'opposition ?  Ses électeurs ne risquent-ils pas de de décourager ? Jusqu'où cultiver l'intransigeance ? Sur quels points de programme ne rien céder ? La résurgence de mouvements comme les Gilets Jaunes ne constitue-t-elle pas une menace de débordement dans la radicalité ? Voire de rejet de la démocratie représentative ? Le rapport de force, rien que le rapport de force, c'est ce qui transparaît de ces douze minutes d'entretien.

Articles recommandés pour vous