RTBFPasser au contenu

Cinéma

À découvrir au festival Millenium  : l'alarmant documentaire “Media Crash”

À découvrir au festival Millenium  : l'alarmant documentaire “Media Crash”
06 mai 2022 à 13:402 min
Par Adrien Corbeel

Présenté au festival Millenium, le documentaire de Luc Hermann et Valentine Oberti "Media Crash" est une vive dénonciation des dérives médiatiques en France.

Qui a tué le débat public ? La question, adossée au titre du documentaire "Media Crash", peut sembler quelque peu outrancière. Le débat public est-il vraiment mort en France, comme le prétendent les journalistes Luc Hermann et Valentine Oberti ? À l'issue de leur film, il est en tout cas clair que la situation des médias côté français est préoccupante, voire même alarmante. Entre l'extrême droitisation du débat, le muselage des journalistes d'investigation et le contrôle de la presse par de grosses fortunes, il y a de quoi s'inquiéter.

Les chiffres avancés parlent déjà d'eux-mêmes : 9 milliardaires possèdent 90 % des grands médias en France. Le plus néfaste d'entre eux, affirme "Media Crash", est Vincent Bolloré, qui a fait main basse sur Canal+, Paris Match et plus récemment Europe 1, dont il a changé drastiquement la ligne éditoriale. Reconfigurant les chaînes et les journaux sous son contrôle pour leur faire épouser sa vision politique et servir ses intérêts privés, l'industriel exerce une influence considérable sur le paysage médiatique français. Et comme en témoignent plusieurs journalistes qui ont enquêté sur lui, cette influence ne se limite pas aux médias en sa possession : coups de pression et attaques judiciaires sont le lot de ceux et celles qui se penchent un peu trop sur ses affaires. Preuves à l'appui, le documentaire — qui est plus proche d'un reportage télévisuel que d'un film de cinéma à part entière — énumère inlassablement les différentes interventions du milliardaire sur le débat public.

D'autres hommes fortunés, comme Bernard Arnault ou Jérôme Cahuzac, sont également dans le collimateur de "Media Crash". Évoquant plusieurs affaires qui ont défrayé la chronique ces dernières années, le film nous révèle comme ces propriétaires de grands médias mettent à mal l'indépendance de la presse. "En cachant ce qui est essentiel, en grossissant ce qui est accessoire, ces médias façonnent, orientent, hystérisent pour certains le débat. Les grands perdants sont les citoyens", peut-on lire sur Mediapart. Co-producteur du documentaire (avec l'agence de presse et de production Premières Lignes), le site d'informations français, qui se revendique comme un média libre et indépendant, n'est évidemment pas très clément à l'égard de ces milliardaires avec lesquels il s'est plusieurs fois retrouvé en conflit. Il n'est pas tendre non plus avec les personnalités politiques qui jouent leur jeu. Mais "Media Crash" est plus qu'un règlement de compte : c'est une sonnette d'alarme, et il est essentiel de ne pas l'ignorer.

 

"Media Crash" est projeté ce vendredi 6 mai à 19h, au cinéma Palace à Bruxelles, dans le cadre du festival Millenium. La projection aura lieu en présence de la co-réalisatrice du film, Valentine Oberti.

Loading...

Sur le même sujet

16 mai 2022 à 14:58
1 min
05 mai 2022 à 15:30
1 min

Articles recommandés pour vous