RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

A Arlon, Florenville et Léglise, des enfants participent à des stages sportifs inclusifs

14 juil. 2022 à 15:50Temps de lecture1 min
Par Jordane Meyer

De nombreux enfants participent à des stages d'été durant ces grandes vacances. Parfois, ils participent même à des stages sportifs et inclusifs. Cette semaine, trois centres sportifs de la province en organisent, en collaboration avec Altéo, mouvement social de personnes valides, malades ou porteuses de handicap. Il s'agit des centres sportifs de Léglise, Florenville et Arlon.

Les stages festi-ball, des stages autour du ballon

Une même thématique était donnée aux trois centres sportifs: le festi-ball. "Il s'agit de la fête de la balle, explique Julien Ansay, responsable du centre sportif de Léglise. On essaye d'axer ce stage sur les sports-ballon. Il y a des sports traditionnels comme le basket ou le foot, mais il y a aussi des sports plus méconnus, des sports paralympiques. Le but est de leur montrer qu'avec une déficience qu'on leur ajoute, il est toujours possible de faire du sport. Alors au début, on s'assoit, on discute et on leur explique ce qu'est un handicap, une déficience et l'inclusion." Pour leur expliquer, de nombreux bénévoles ont pris de leur temps. C'est le cas de Céline Quinet, éducatrice spécialisée: "C'est très prenant de voir les enfants extraordinaires évoluer avec les autres et de voir les autres les accepter. Au début, c'est beaucoup de questions et puis après, ils ont envie de les aider. C'est beau à voir."

Les enfants extraordinaires bien intégrés

Parmi les enfants extraordinaires présents à Léglise, un petit garçon souffrant d'autisme et une petite fille ayant des problèmes moteurs. Les autres enfants les ont accueilli avec grand plaisir. Et lorsqu'on leur demande ce qu'est l'inclusion, les réponses ne se font pas attendre. "C'est ne pas exclure les gens, qu'on soit tous ensemble, c'est ne pas se moquer", répond Laure. Théo, quant à lui, ajoute: "C'est chouette de jouer avec des enfants qui ne sont pas spécialement comme nous. C'est bien de ne pas les rejeter." 

Les 150 enfants des trois centres sportifs se réuniront à la Spetz, à Arlon, ce vendredi, pour une journée riche en jeux et en émotions.

Articles recommandés pour vous