RTBFPasser au contenu
Rechercher

Athlétisme

85 heures de course à pied (soit 570 Km), à la limite du corps humain

Harvey Lewis au départ de la 73e boucle après 3 jours et 3 nuits d'effort non stop
20 oct. 2021 à 08:05Temps de lecture2 min
Par David Bertrand

C’est une course hors du commun qui s’est déroulée pendant plus de trois jours dans un petit village du Tennessee, au plein cœur des Etats-Unis. Au final, le vainqueur, Harvey Lewis, un coureur amateur américain de 45 ans, prof d'histoire dans le civil, aura parcouru 570 kilomètres en 85 heures. Une performance qui constitue un nouveau record du monde de la discipline (la précédente marque était de 81 heures). Avant lui, jamais personne n'avait couru une telle distance à cette moyenne-là (près de 7 km/heure). Lewis devient par la même occasion le champion du monde (officieux parce que ce type d'épreuve n'est pas reconnu par une fédération internationale) du concept de "Last man standing" (traduisez, "Le Dernier Homme Debout"), un format de course à pied très à la mode depuis quelques années.

Il s'est imposé lors de la " Big Dog’s backyard ", la course d’ultra endurance la plus emblématique du monde et qui est aujourd’hui considérée comme la référence ultime des efforts de très très longue distance (une course inventée par Laz, le génial créateur de la Barkley, une autre course mythique). Le principe est simple, réaliser une boucle de 6,67 kilomètres en moins d’une heure. Et de repartir sur une boucle suivante tant que le corps et la tête tiennent et que le coureur " boucle la boucle " en moins de 60 minutes. Pourquoi cette distance ? Parce qu’elle constitue un 24e d’un 100 miles (160 kilomètres), distance mythique de l’ultra aux Etats Unis. Et que courir un 100 miles en 24h, c’est une véritable performance convoitée par tous les coureurs "de long ".

Depuis plusieurs années, les spécialistes de ce type d’effort très particulier repoussent en tous cas de plus en plus les limites humaines. Là où la course s’arrêtait après une soixantaine d’heures (soit tout de même plus de 402 kilomètres de course à pied non-stop) voici encore quelques années, ils étaient encore 3 ce mardi après… 76 heures de course. Soit plus de 500 kilomètres. Avec seulement quelques minutes de pause à chaque tour, juste le temps de se ravitailler quelque peu, éventuellement de s’allonger 2 ou 3 minutes et de repartir pour un tour supplémentaire.

Harvey Lewis a donc été le dernier à plier après 3 nuits et 3 jours et demi d'effort non stop alors que Chris Robert, un autre coureur américain spécialiste de ce genre d'épreuve a fait demi-tour dans la dernière boucle (après donc 84 tours donc) et que le japonais Morishima Terumichi soit arrivé hors délai pour une poignée de secondes à la fin de son 83e tour.

Côté belge, Karel Sabbe, qui avait lui aussi atteint le cap des 75 heures (et par conséquent la barre symbolique des 500 km) lors de l’édition 2020 de la course (réalisée aux quatre coins du monde à cause du confinement) n’était pas au départ cette année, la faute aux contraintes sanitaires liées aux déplacements vers les Etats-Unis. Sans ça, Karel aurait été un concurrent sérieux à la victoire finale.