Athlétisme

7 ans après sa retraite, Haile Gebreselassie dépossédé de son dernier record du monde

© Tous droits réservés

04 déc. 2022 à 08:39Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants

Benard Kibet Koech s’est emparé de la meilleure performance mondiale de tous les temps du 10 miles sur route à Kōsa au sud du Japon. Avec son chrono de 44 minutes et 4 secondes, il efface la légende Haile Gebreselassie des tablettes. Et avec ce record, c’est une immense page de l’histoire de l’athlétisme qui se tourne.

Du 1500 m au marathon, de la piste à la route en passant par la salle, sa majesté Haile a joué avec les chronos. Du haut de son 1m64 et de sa foulée aérienne, il a fait du temps son allié. A 27 reprises, il a repoussé les limites humaines. A 27 reprises, il a couvert une distance plus vite que quiconque avant lui.

Le Lutin d’Assella et son immense sourire ont inspiré des générations de spécialistes du demi-fond et du fond. A côté de ses records, il s’est aussi bâti un palmarès phénoménal, porté par un finish dévastateur. Deux fois champion olympique, quatre fois champion du monde à l’extérieur, et sacré quatre fois en salle, l’Éthiopien a régné pendant près d’une décennie sur le tartan.

En 2003, il a passé le témoin à Kenenissa Bekele, tant sur les podiums que pour les records et s’est tourné vers la route. Il n’a jamais gagné un titre majeur sur marathon mais il a continué à affoler les chronos. Ses 44 minutes et 24 secondes, réalisées à Tilburg en 2005 sur un 10 miles (16,090 m), sont restées accrochées pendant 15 ans sur le mur des records de World Athletics. Jusqu’à ce 4 décembre 2022.

Une ère se referme, ça valait bien un petit clin d’œil au plus petit de tous les géants de l’athlétisme.
 

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous