High tech

58 e-commerces frauduleux avec un nom de domaine .be ont déjà été démantelés cette année

© Photo by rupixen.com on Unsplash

22 oct. 2021 à 13:00Temps de lecture2 min
Par Anthony Mirelli

À l’occasion de la Journée du Webshop, qui se tient ce week-end du 22 octobre au 24 octobre, BeCommerce souhaite mettre en garde contre les boutiques en ligne frauduleuses qui circulent.

58 tentatives de fraude

En 2021, DNS Belgique a déjà pu identifier et démanteler 58 de ces dernières. Néanmoins, selon BeCommerce, il existe encore des boutiques en ligne frauduleuses actives pour lesquelles le consommateur belge doit être vigilant. Vu que de plus en plus de Belges effectuent leurs achats en ligne, le nombre de boutiques en ligne augmente. Simultanément, les chiffres de cybercriminalité et ceux de boutiques en ligne frauduleuses en Belgique grimpent aussi. 

C'est ce que révèlent les chiffres de BeCommerce et de DNS Belgique. L'année dernière, quelque 25.000 domaines ".be" ont été ajoutés grâce à la technologie de l’e-commerce électronique. Parmi ceux-ci, DNS Belgique a pu identifier et démanteler environ 58 fraudes. En 2020, DNS a démantelé 276 faux magasins en ligne. 

Pourtant, la fin n'est pas encore proche, selon Sofie Geeroms : “Le travail effectué par DNS Belgique est très utile et contribue chaque jour à rendre le paysage de l’e-commerce belge un peu plus sûr. Cependant, il y a toujours des sites web frauduleux et du travail à faire: malheureusement, il y a encore des boutiques en ligne frauduleuses actives sur le marché belge, que ce soit avec un nom de domaine be. ou un autre, comme .com ou .nl. C'est pourquoi nous pensons qu'il est très important de communiquer clairement aux consommateurs sur les boutiques en ligne dignes de confiance et de leur permettre ainsi de faire leur shopping en toute confiance."
 


Comment reconnaître une boutique en ligne fiable?

Les chiffres du SPF Finances montrent que pas moins de 46% de la population est préoccupée par la sécurité des paiements en ligne. En effet, une personne sur quatre a peur de ne pas recevoir les produits commandés. Il existe cependant d'innombrables boutiques en ligne fiables, alors pourquoi prendre des risques ? Selon BeCommerce, la fiabilité d’une boutique se reconnaît à trois aspects.

"Tout d'abord, cette dernière fournit beaucoup d'informations sur l'entreprise", précise Sofie Geeroms. "Il suffit de penser au nom commercial, à l'adresse, au numéro d'entreprise et aux coordonnées du service clientèle. Les conditions générales et la politique en matière de confidentialité et de cookies sont librement accessibles sur le site web."

"En outre, la sécurité d'une page web est indiquée par votre navigateur. Un cadenas devant l'URL du site web signifie que vous surfez sur un site sécurisé. Si un point d'exclamation apparaît à la place, le navigateur vous avertit explicitement que le site web n'est pas sécurisé. Évitez ces sites web. Il y a de fortes chances que ces sites contiennent des virus", déclare Sofie Geeroms. "Et enfin, la boutique en ligne doit s'assurer que le paiement s'effectue dans un environnement sécurisé. Par exemple, les options de paiement doivent être connues dès le début du processus de commande. La zone sécurisée dans laquelle les paiements sont effectués est reconnaissable à une URL qui commence par "https/". Le "s" signifie ici "sécurisé".

Sur le même sujet

E-commerce : "la spécialité belge c’est de se mettre la tête dans le sable"

Belgique

Quézaco : les hackers éthiques, ces pros de la cybersécurité au rôle primordial mais encore méconnu

High tech

Articles recommandés pour vous