RTBFPasser au contenu

Pop-up - Accueil

"5 minutes de gras", la web série belge qui lutte contre la grossophobie

"5 minutes de gras", la web série belge qui lutte contre la grossophobie
Loading...

"5 minutes de gras" est une nouvelle web-série politico artistique qui parle sans fards et sans filtres de la grossophobie, une discrimination encore trop invisibilisée. Saviez-vous par exemple, qu’il a fallu attendre 2019 (!) pour que le terme "grossophobie" soit officiellement inscrit dans le dictionnaire ?

La grossophobie est une discrimination ordinaire et sociétale dont on parle peu. C’est en faisant ce constat glaçant qu’Agathe Regnier et Maud Prêtre, deux artistes montoises, ont décidé de créer la web-serie "5 minutes de gras": "J’ai découvert seulement à 33 ans le terme 'grossophobie' et tout ce que ça implique… Notamment que la grossophobie est quelque chose de sociétal et que dont j’avais souffert toute ma vie sans le savoir. C’est la raison pour laquelle j’ai eu envie de montrer que ça existe et j’ai eu envie d’en parler" explique Agathe Regnier, co-créatrice de la web-série dans une vidéo sur Facebook.

Gros n’est pas un gros mot!

Les 12 épisodes de "5 minutes de gras" ont été tournés entre janvier et décembre 2021. Chaque premier du mois, vous découvrirez l’affiche du nouvel épisode. Il faudra ensuite patienter jusqu’au cinq pour pouvoir visionner celui-ci sur la chaîne Youtube de "5 minutes de gras". "Les épisode sont indépendants les uns des autres. Ce n’est pas une histoire qui se suit. Le point commun c’est le sujet : la grossophobie. Cette thématique a été développée de 12 manières différentes mais toujours artistiques. Il y a par exemple un dessin d’animation, un épisode avec des chorégraphies, de la peinture, de la musique" confie Agathe Regnier dans une interview pour TéléMb. 

Loading...

Découvrez les 3 premiers épisodes

Ce projet est hébergé par la Compagnie Azwi en vue de créer par la suite un spectacle de théâtre jeune public sur le sujet (pour 2023). "5 minutes de gras" a pu voir le jour grâce au soutien de : Equal Bruxelles, le service égalité des chances de la ville de Bruxelles et le service égalité et droits humains de la commune d’Ixelles. Outre ces quelques soutiens, le projet est entièrement bénévole.

  • Episode 1 : "La grossophobie c’est quoi ?"

"Dans leur salon, leur cuisine, leur salle de bains jusqu’à leur chambre à coucher, Agathe, Dario, Maud et Nicolas tentent de raconter l’évolution de la perception d’un corps gros à travers l’histoire et mettent en parallèle la grossophobie d’aujourd’hui. Une définition singulière et personnelle de cette discrimination dans une mise en scène drôle et décalée."

  • Episode 2 : "La parole aux enfants"

Dans ce deuxième épisode, place à la parole des enfants : "Atelier d’arts plastiques où un groupe d’enfant dessine "quelqu’un de gros ". Les enfants nous racontent leurs points de vue à travers leurs œuvres et débattent entre eux."

  • Episode 3 : "Mon corps est une œuvre d’art"

"Performance d’Emilie, face à son miroir à la sortie de la douche. Comme tous les matins, elle est confrontée à son image, son corps et cette voix dans sa tête. Le temps de cet instant suspendu, elle laisse parler cette voix pour nous partager son combat."

Pour découvrir de quoi parleront les prochains épisodes, rendez-vous sur les réseaux de "5 minutes de gras": sur Youtube, Facebook, Instagram"À travers ces épisodes, nous voulons " faire sentir ", avec humour et sérieux, les souffrances silencieuses des personnes grosses et non-grosses pour réaliser l’impact du regard grossophobe de la société sur nos corps pour permettre, peu à peu, de s’en libérer." expliquent Agathe et Maud sur leur site. 

Loading...

Pour approfondir le sujet de la grossophobie, nous vous invitons à (re)découvrir une chronique des Grenades à écouter ci-dessous. 

Une nouvelle année, toujours la même grossophobie ?

Les Grenades

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

02 mai 2022 à 14:17
1 min

Articles recommandés pour vous