RTBFPasser au contenu

Cuisine

5 choses que vous ne saviez pas de la Mortadelle

5 choses que vous ne saviez pas de la Mortadelle
31 mars 2022 à 09:002 min
Par Chloé Rosier

La mortadella di Bologna, cette charcuterie connue de tous et consommée dans le monde entier. Mais on n’en sait finalement pas tellement !

Voici 5 infos que vous ne connaissiez probablement pas sur la mortadella di Bologna, mise en avant par l’Europe dans le cadre du programme Enjoy the authentic Joy !

1. Son nom aurait deux origines

Commençons par le début : le nom de la Mortadella di Bologna. Il existe deux théories pour expliquer ce nom et certains pensent que les deux en seraient à l’origine (et non pas l’une ou l’autre).

  • Le mortier

Certains pensent que le nom viendrait du mot mortarium (mortier en latin), un instrument utiliser pour confectionner cette charcuterie.

  • Le myrte

Le myrte se disait mortarum en latin et servait à l’époque, avant l’arrivée du poivre dans nos contrées, à assaisonner de nombreux plats, dont la charcuterie et celle-ci en particulier.

2. Ses origines remontent aux Romains

Comme évoqué au point précédent, la mortadelle a des origines qui remontent bien loin : aux Étrusques. La première mention (pictographique dans ce cas) de l’existence de cette charcuterie italienne provient d’une stèle funéraire. Conservée au Musée archéologique de Bologne, on peut y voir des dessins de cochons ainsi que d’instruments pour préparer la charcuterie (mortier et pilon).

3. En dehors de l’Italie, la France et l’Allemagne en sont les plus gros consommateurs

Vous vous en doutez, le plus gros consommateur mondiale c’est l’Italie. Avec 37 millions de kilos produits par an, 82% sont consommés nationalement. Ensuite, les 18% qui restent sont divisés entre différents pays dont la France (30%) et l’Allemagne (24%).

Proportionnellement à sa population, la Belgique n’est pas en reste puisque notre petit pays consomme 551 tonnes par an !

4. Elle ne peut être produite que sur un certain territoire

La zone d’élaboration de la Mortadella Bologna IGP correspond au territoire de l’Emilie-Romagne, du Piémont, de la Lombardie, de la Vénétie, de la province de Trente, de la Toscane, des Marches et du Latium.

Des régions au nord de l’Italie, qui ont un historique dans la production de mortadelle et qui en consomme aussi énormément.

5. Il existe deux sortes de mortadelle

La mortadelle peut être réalisée à partir de boyaux naturels ou en silicone. La version en silicone permet une production uniformisée où chaque jambon à la même taille. La version naturelle demande un coup de main en plus car il faut adapter son mouvement à la forme aléatoire du boyau.

De même, la cuisson aura une durée différente pour la version naturelle et la version siliconée puisqu’il faut s’adapter au produit non uniforme. De cette manière, l’une est plus chère que l’autre !

Articles recommandés pour vous