RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ?

5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ?

22 mars 2016, 7h58, deux bombes explosent dans le hall des départs de l’aéroport de Zaventem. 9h11, nouvelle explosion dans le métro qui quittait la station Maelbeek de la rue de la Loi. Il y a 5 ans, 32 personnes ont perdu la vie dans les attentats de Bruxelles, 340 ont été blessées.

5 ans plus tard, quel impact cette journée a encore sur vous aujourd’hui ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

"Je me méfie quand je suis à l’extérieur"

5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ?
5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ? AFP

Sigrid, une auditrice originaire de Quévy, en province de Hainaut, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "J’étais à Zaventem le 22 mars 2016. J’ai perdu l’audition à une oreille, j’étais du côté de la deuxième explosion près du Starbucks. J’ai vu des choses que je n’aurais jamais dû voir dans la vie que nous menons en Belgique, dans un pays où les guerres armées nous semblent si lointaines. J’ai vu des corps déchiquetés, j’ai dû marcher dessus pour sortir et encore aujourd’hui cela a des conséquences sur mon quotidien. Cela m’a marqué pour la vie et il ne faut pas qu’on soit le 22 mars pour que ces images reviennent me hanter. Des choses comme les images et l’odeur du soufre qui plane dans l’aéroport sont toujours dans mon esprit. Dès que j’allume une allumette, l’odeur réveille des souvenirs, c’est horrible."

On n’oubliera jamais et il ne faut pas le 22 mars pour y penser

"Je me méfie et regarde toujours partout quand je suis à l’extérieur. Moins fréquemment qu’il y a 5 ans, mais j’y pense et je me pose des questions lorsque je vois un gros sac qui traîne, par exemple. Mais plus autant qu’avant. Retourner à l’aéroport a été une catastrophe pour moi : quand j’y suis entrée la première fois et que j’ai revu le Starbucks, des flashs, des images et des sensations me sont revenues."

5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ?
5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ? MARIJA IVONINAITE – AFP

"C’était un moment détaché dans le temps"

Du côté d’Enghien, Dominique se rappelle du 22 mars 2016 : "J’ai eu la chance d’arriver saine et sauve sur mon lieu de travail à Bruxelles. Mais nous n’avions pas de réseau sur nos téléphones pour rassurer nos proches. C’était un moment détaché dans le temps. Mon bureau est proche de l’hôpital Saint-Pierre et à partir de 9h30, nous avons vu des personnes sur le trottoir, ensanglantées, qui essayaient de se rendre aux urgences par elles-mêmes car les ambulances étaient débordées. On entendait des sirènes dans tous les sens et on se demandait vraiment ce qu’il se passait."

On se rend compte de la chance d’être passé à côté

"Quand je passe à Maelbeek ou près de l’aéroport, je ne peux pas m’empêcher d’y penser. Quelque temps après les attentats, j’ai dû prendre le métro pour aller travailler. Certains jours, j’y allais sans y penser, d’autres jours je préférais marcher. 5 ans après, on a pris du recul, mais on n’oubliera jamais ce qu’il s’est passé."

5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ?
5 ans après les attentats de Bruxelles : quel impact cette journée a-t-elle encore sur vous aujourd’hui ? POOL STEPHANIE LECOCQ – BELGA

"5 ans plus tard, j’ai toujours peur"

Le débat se termine avec Carine à Engis, dans la province de Liège : "5 ans plus tard, j’ai toujours peur. On n’est jamais à l’abri, un attentat peut arriver partout, à n’importe quel moment. C’est toujours quand on s’y attend le moins. Mais j’avais déjà peur avant le 22 mars 2016. J’ai toujours peur qu’il y ait un attentat terroriste lorsque je vais en ville. Mes filles adorent s’y promener et j’ai toujours la boule au ventre quand elles sortent. Au magasin, je regarde toujours ce que les gens transportent dans les caddies, un sac abandonné en rue m’angoisse au plus haut point. Même avec les militaires en rue, j’avais peur."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous