Icône représentant un article video.

Retour aux sources

40-45, quatre années de guerre dans l’œil de l’occupant

Dans l'oeil de l'occupant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Elodie de Sélys propose un point de vue différent sur l’occupation allemande de 40-45 grâce à un documentaire exceptionnel intitulé "Dans l’œil de l’occupant" et raconté par Romane Borhinger. Que nous racontent-ils ? Qui sommes-nous dans leur regard ? C’est également à ces questions que les invités d’Elodie en plateau, répondront pour l’occupation en Belgique.

- Chantal Kesteloot est docteure en histoire contemporaine (CegeSoma/Archivesde l’Etat) et spécialiste de l’occupation en Belgique.

- Alain Collignon est historien au CegeSoma, il est spécialiste de l’histoire de la collaboration, de la vie quotidienne mais aussi de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

De nombreux soldats allemands ont photographié, filmé et raconté l’invasion de la France

© Tous droits réservés

Ce docu nous fait revivre les 4 années d’occupation de la France à travers des archives inédites : les films amateurs tournés par les soldats allemands et les lettres envoyées à leurs proches. Nous suivons le destin de 6 soldats allemands, depuis leur arrivée en France jusqu’à la libération. Cela donne 6 regards sur la France occupée, très éloignés de la réalité des souffrances de la population et des crimes commis au nom du IIIe Reich, 6 récits déconcertants tant ils bousculent notre vision de l’histoire.

De nombreux soldats allemands ont photographié, filmé et raconté l’invasion de la France. Le documentaire de Françoise Cros de Fabrique présente les images et les mots de 6 soldats enrôlés dans la Wehrmacht et offre ainsi un nouveau regard sur cette période avec des images personnelles, dénuées de propagande, qui montrent les soldats en maîtres du pays, admirant la France et sa culture ou la haïssant… On suit Heino, Günther, Wolfgang, Kurt et Helmut qui dévoilent leurs ressentis, leur idéologie, parfois leurs doutes sur cette guerre et ses conséquences. Un point de vue qui oblige à penser la Seconde Guerre mondiale en des termes différents et à comprendre ces hommes qui occupaient ce territoire au nom du IIIe Reich.

"Dans l’œil de l’occupant" à voir dans "Retour aux sources" le samedi 26 novembre à 20h35 sur la Trois à revoir sur Auvio durant 90 jours.

Le 2e documentaire " La brigade des papiers" retrace l’action d’un groupe de résistants juifs sous l’occupation allemande à Vilnius.

© Tous droits réservés

La Brigade des Papiers était un groupe de 40 juifs, poètes, écrivains et intellectuels qui durant l’occupation nazie de Vilna (Vilnius aujourd’hui) en Lituanie, ont risqué leur vie pour sauver de la destruction des collections de bibliothèques juives de la ville, de Pologne, de Biélorussie et de Russie. De septembre 1941 à septembre 1943, les nazis les contraignent à participer à la spoliation des prestigieuses bibliothèques juives et non juives de la ville de Vilnius. Pour cette raison, le ghetto les affuble du sobriquet de " brigade des papiers ". Au péril de leur vie, ils réussissent toutefois à dissimuler des dizaines de milliers d’ouvrages précieux convoités par leurs " employeurs ".

 

Articles recommandés pour vous