35.000 tonnes de déchets bientôt évacués du site Omica à Ere

35.000 tonnes de déchets bientôt évacués du site Omica à Ere
24 août 2020 à 15:12 - mise à jour 24 août 2020 à 15:12Temps de lecture1 min
Par Simon Gerard

La décision a été prise par la ministre de l’environnement car l’entreprise spécialisée dans la revalorisation des déchets automobiles ne respecte pas la réglementation. Depuis 2018 Omica a reçu 12 PV, notamment à cause de l’absence de rapport d’incendie.

L’évacuation va prendre 3 mois

35.000 tonnes de déchets bientôt évacués du site Omica à Ere

La tâche est colossale pour la Spaque, la société publique chargée de dépolluer les sols en Wallonie : elle va devoir sortir cette montagne de déchets d’un hall, embarquer les détritus par camions vers un centre de traitement en Flandre, le tout en un temps record pour éviter au maximum les nuisances pour les voisins. L’opération devrait durer 3 mois et coûter 5,5 millions d’euros !

Depuis l’an passé plusieurs incendies se sont déclarés dans cette entreprise, les dégâts sont encore visibles aujourd’hui " cet été, nous sommes restés 5 jours complets sur les lieux" déplore Olivier Lowagie, le commandant de la zone de secours de Wallonie Picarde "maintenant on fait des rondes 2-3 fois par jour pour s’assurer qu’il n’y a pas d’incendie."

Le groupe Omica est installé sur le site depuis 2018. Il semble prendre beaucoup de libertés avec la législation : son stock de déchets et beaucoup plus important que prévu et des transports seraient illégaux " des transports de déchets sans aucune garantie sur ce qui sera traité" affirme le bourgmestre de Tournai Paul-Olivier Delannois "je pense que nous avons affaire à des propriétaires peu scrupuleux, et quand je dis peu scrupuleux le qualificatif est très faible !" Une 12aine de PV ont déjà été dressés et une procédure judiciaire est en cours.

 

Omica / 35 000 tonnes de déchets à évacuer

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous