RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

30 ans déjà : Dirk Frimout devenait le premier Belge à aller dans l’espace

24 mars 2022 à 14:37 - mise à jour 24 mars 2022 à 15:17Temps de lecture2 min
Par Ibrahim Molough avec Belga

Il y a tout juste 30 ans, le 24 mars 1992, Dirk Frimout devenait le premier Belge à aller dans l’espace à bord de la navette Atlantis (mission STS45). En compagnie de six astronautes américains, le Belge dont ce fut la seule mission dans l’espace, resta en orbite terrestre du 24 mars au 2 avril 1992.

Natif de Poperinge en Flandre occidentale, Dirk Frimout, ingénieur civil en électronique et docteur en physique appliquée, est âgé aujourd’hui de 81 ans. De 1965 à 1978, il a travaillé à l’Institut d’aéronomie spatiale de Belgique.

Dès 1977, il pose sa candidature comme candidat astronaute à la NASA. De 1978 à 1984, il a travaillé à l’ESA (Agence spatiale européenne) et se présente de nouveau comme candidat astronaute et est finalement sélectionné.

Le 24 mars 1992, il s’envole à bord de la navette Atlantis pour une mission de neuf jours lors de laquelle il orbitera 143 fois autour de la Terre.

Un deuxième Belge a eu la chance de s’envoler vers les étoiles, Frank De Winne, qui effectua deux missions dans l’espace en 2002 et 2009 dans la station spatiale internationale. Lors de cette dernière mission d’une durée de six mois, il a occupé le poste de commandant.

Dirk Frimout Interview

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La relève est assurée

Ces deux Belges ne seront sans doute pas les seuls à voyager vers les étoiles. Cette année, l’ESA sélectionnera ses prochaines astronautes… et 50 Belges sont en lice pour accéder à l’espace.

En 2021, l’ESA avait en effet lancé une campagne de recrutement à l’échelle européenne. Après un premier screening, 1361 personnes peuvent encore espérer être l’un des prochains astronautes de l’ESA, a annoncé celle-ci jeudi. Parmi les candidats et candidates, on retrouve donc 50 Belges : 21 femmes et 29 hommes.

Après son appel, l’ESA avait reçu 22.523 candidatures valides issues de 22 pays. Les personnes retenues pour le deuxième tour passeront une journée d’examens psychologiques.

Sur les 1361 personnes toujours en lice, 530 sont des femmes et 831 des hommes. La France, qui avait le plus grand nombre de candidats, tient toujours la corde avec 404 personnes au deuxième tour.

Parallèlement, 27 personnes en situation de handicap physique ont été retenues pour la suite de la sélection, au terme de laquelle une seule d’entre elles sera sélectionnée.

L’annonce des astronautes sélectionnés n’interviendra qu’à l’automne 2022. À l’issue des six étapes de sélection, quatre à six astronautes seront recrutés par l’ESA, tandis qu’entre 10 et 20 spationautes de réserve seront également engagés.

Archive du 24 mars 1992

Dirk Frimout dans l'espace

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Des scientifiques veulent jouer aux échecs avec les extraterrestres (ce n’est pas une blague)

Espace

L’espace, la nouvelle conquête des artistes

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous