3 500 nouveaux logements pour colons en Cisjordanie: "Si le projet se concrétise, cela mettra fin à l'idée d'un État palestinien viable"

Construction de maisons le 16 octobre 2003 dans la colonie juive de Ma'ale Adumim, en Cisjordanie.

© Marco Di Lauro - Getty Images

25 févr. 2020 à 11:41 - mise à jour 25 févr. 2020 à 11:52Temps de lecture2 min
Par Belga

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale en vue des législatives du 2 mars, a promis mardi la construction de 3.500 nouveaux logements pour colons en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

"J'ai donné des instructions immédiates pour permettre le dépôt de plans en vue de la construction de 3500 unités en zone E1", territoire située à la sortie de Jérusalem et où vivent notamment des familles bédouines, a dit M. Netanyahu.

Si Israël construit dans cette zone entre la colonie juive de Maalé Adoumim et Jérusalem, la Cisjordanie sera coupée en deux, ce qui empêcherait la création d'un éventuel Etat palestinien disposant d'une continuité territoriale, estiment les Palestiniens et des ONG.

Menace du projet d'un État palestinien viable

"Si le projet se concrétise, cela mettra fin à l'idée d'un État palestinien viable", a réagi Angela Godfrey-Goldstein, codirectrice de l'ONG Jahalin Solidarity qui défend les familles bédouines établies dans le secteur E1.

"C'est un autre exemple montrant à quel point Bibi (surnom de M. Netanyahu) est désespéré de gagner des votes (...)" à l'approche des élections, a ajouté Mme. Godfrey-Goldstein, qui dit craindre le déplacement de nombreuses familles bédouines en raison de ce projet immobilier qui s'inscrit dans une suite d'annonces du Premier ministre.

M. Netanyahu avait promis la semaine dernière la construction de milliers de nouveaux logements dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, un projet aussitôt dénoncé par les Palestiniens.

Jérusalem, éternelle... pierre d'achoppement

Le statut de Jérusalem est l'une des pierres d'achoppement du conflit israélo-palestinien, les Palestiniens entendant faire de la partie orientale de la ville, occupée et annexée par Israël, la capitale de leur futur Etat alors que les autorités israéliennes considèrent l'ensemble de la ville comme leur capitale.

Aujourd'hui, plus de 600.000 personnes habitent dans les colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. La colonisation de ces territoires, occupés depuis 1967 par Israël, s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion de M. Netanyahu et de son allié à Washington, le président Donald Trump.