RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

27 millions d'euros pour redynamiser le quartier des Marolles, "qui en a bien besoin"

Parmi les projets retenus: la rénovation de la place du Jeu de Balle.
09 févr. 2018 à 08:251 min
Par Pierre Vandenbulcke

La ville de Bruxelles vient d'approuver le nouveau contrat de quartier pour les Marolles. L'objectif est de redorer le blason du quartier, qui en a bien besoin. C'est en tout cas l'avis de certains habitants.

 

Alors que les chineurs fouinent dans les étals des brocanteurs, Willy sirote son café à la terrasse d'un des bistrots de la place du Jeu de Balle. Il est né ici, il y vit ici depuis 50 ans... et pose un regard un peu amer sur le quartier. "Depuis maintenant, une dizaine d’années, le quartier a fort changé."

Pour lui, le quartier s'est quelque peu dégradé. Alors, ce coup de frais annoncé avec cet important investissement, cela ne peut être que positif. "Ce serait le bienvenu !"

Parmi les projets retenus, citons la construction de 33 nouveaux logements, d'une crèche, la rénovation des Bains de Bruxelles, de la place du Jeu de Balle, la création d'espaces verts... Des mesures socio-économiques figurent aussi dans ce contrat de quartier.

"Des mesures socio-économiques liées à l’emploi, à la formation (pour 2 millions d’euros), à la propreté publique (pour 1 million d’euros), explique David Weytsman, échevin de la Revitalisation urbaine. L’ensemble va permettre de continuer à rénover le quartier, avec ses habitants et travailleurs."

De vraies "poches de pauvreté"

Un quartier populaire où le taux de chômage reste malgré tout très élevé : 40% chez les jeunes. "On a parfois l’image que le quartier des Marolles serait devenu un quartier "bobo", gentrifié… Or, c’est tout l’inverse, déclare pour sa part Philippe Close, le bourgmestre. Il y a un côté " façade " très agréable mais derrière cela, il y a de vraies poches de pauvreté sur lesquelles il faut agir immédiatement."

Le programme de ce contrat de quartier est maintenant arrêté. 27 millions d’euros seront investis et répartis en cinq ans. Place à présent à l'enquête publique. Elle débutera juste après les vacances de carnaval.

Articles recommandés pour vous