RTBFPasser au contenu

Concert

25 ans de prise de son musicale classique à Musiq'3, cela se fête en musique !

Bertrand Vanvarembergh et Gautier Capuçon
24 oct. 2019 à 22:005 min
Par Concert

Bien souvent, nous célébrons les grands compositeurs, les grands interprètes, mais au cours de cette émission spéciale, les projecteurs se tournent vers un métier de l’ombre, un beau métier, finalement assez méconnu du grand public, mais essentiel dans la diffusion de la musique : le métier d’ingénieur du son, et plus particulièrement de preneur de son de musique classique. Cela fait 25 ans que Musiq3 (Radio 3 à l’époque !) s’est dotée d’une équipe de techniciens radio capables d’assumer ce travail de prise de son musicale.

Au cours de deux émissions "Concert d’archives" spéciales, Eric Stevens vous propose de rendre hommage aux preneuses et preneurs de son musical qui se sont succédé derrière les micros et les consoles de Musiq3. Durant ces deux émissions, il s’entoure de preneurs de son et leur propose de sélectionner des extraits de concerts qu’ils ont captés. Des moments particuliers qui les ont marqués d’une façon ou d’une autre. Que ce soit des rencontres, des défis technologiques, des événements…

►► Retrouvez ci-dessous le premier "Concert d’archives" consacré aux plus beaux souvenirs de prise de son de Thierry Lequeux et Laurent Graulus, avec en invité spécial, le clarinettiste Guy Van Waas, intimement mêlé à l'histoire de l'équipe de prise de son musicale de Musiq'3, vous vous en rendrez compte au cours de l'émission. Voici ci-dessous le programme du concert du 27 octobre 2019 :

Johann STAMITZ  - Concerto pour clarinette en si bémol Majeur - III.. Guy Van Waas, clarinette et direction de l'ensemble les Agrémens. Enregistré en 2002. RICERCAR.

Joseph HAYDN  - Symphonie n°82 en do majeur "L'Ours" - IV.. Guy Van Waas, à la direction de l'ensemble les Agrémens. . Enregistrement Musiq'3, réalisé au Collège St Berthuin de Malonne, le 11/2/2009.

G.F. HAENDEL  - Rinaldo symphonie de l'acte 3, puis récit "Di speranza, un bel raggio" puis air "Venti turbini". Guillaume Houcke, contre-ténor et Guy Van Waas, à la direction de l'ensemble les Agrémens.  Enregistrement Musiq'3, réalisé en l'église St Loup de Namur, le 4/7/2013.

Joseph HAYDN  - Concerto pour trompette en mi bémol majeur - III.. Jean-François Madoeuf, trompette à clés, et Guy Van Waas, à la direction de l'ensemble les Agrémens. . Enregistrement Musiq'3, réalisé en l'église St Loup de Namur, le 8/7/2010.

André-Modeste GRETRY  - Air de Procris: "Témoin de ma naissante flamme", extrait de Céphale et Procris. Katia Vellétaz, soprano, et Guy Van Waas, à la direction de l'ensemble les Agrémens. . Enregistrement Musiq'3, réalisé à la Salle Philharmonique de Liège, le 22/11/2009.

Thomas Luis DE VICTORIA  - Officium defuntorum (extrait). Peter Philips dirige le Choeur de Chambre de Namur. Enregistrement Musiq'3, réalisé au Collège St Berthuin de Malonne, le 6/4/2011

►►► Prochain rendez-vous ce dimanche 3 novembre à 20h, avec les plus beaux souvenirs de deux autres preneurs de son de l'équipe de prise de son musicale de Musiq'3 : Philippe Staes, et Pierre-Joseph Renquin.

Parmi les invités d’Eric Stevens, nous retrouverons Thierry Lequeux, Laurent Graulus, Guy Van Waas, Philippe Staes et Pierre-Joseph Renquin. Mais bien entendu, cette émission rend hommage à toutes et tous qui œuvrent au bon enregistrement et à la belle diffusion des concerts. Parmi eux, il y a eu tout d’abord Xavier Van Loock, Thierry Lequeux, Xavier Watelet, Philippe Staes, Laurent Graulus, Eric Stevens. Puis sont venus s’ajouter : Pierre-Joseph Renquin, Bertrand Vanvarembergh, Francis Willems, Benjamin Vandenbroucke, Isis Gunzburger, Alexandra Debroux, Katia Madaule, Marion Guillemette, Manu Wautier, François Demuth, Etienne Demoulin, Orlando Dus, Eric D’Agostino, Xavier Dandoy, Michel Dantine, Jean Caubergs, Christophe Semet, Eric D’Agostino, Paul Patin, Cyrielle Court, Leslie Gutierrez, Elsa Grelot.

------------------------------------------------------------------

Petite histoire de la cellule de prise de son musicale de Musiq3

L’INR, Institut National de Radiodiffusion, premier service public de radio-télévision belge, est fondé en 1930. Il se dote rapidement d’un formidable écrin imaginé par l’architecte Joseph Diongre : la Maison de la Radio à Flagey, bâtiment inauguré en 1938, dont on vante encore aujourd’hui les qualités de conception. Ses remarquables studios comme le studio 1 ou le grand studio 4 permettent la retransmission de la musique jouée par des orchestres.

A l’époque, l’INR compte cinq orchestres : le grand orchestre symphonique (83 musiciens, dont une des missions clés était de jouer les nouvelles créations des compositeurs belges), l’orchestre radio (30 musiciens), l’orchestre léger ou d’opérette (24 musiciens), l’orchestre de salon (9 musiciens) et un orchestre de jazz (15 musiciens). Il faut s’imaginer que ces ensembles animent la plus grande partie des programmes avant-guerre, c’est la grande époque de la musique en direct à la radio. On diffuse peu d’enregistrements. La bande magnétique et les disques 33 tours viendront plus tard.

Les musiciens-modulateurs

Pour pouvoir faire entendre sur les ondes ces orchestres maison, ainsi que les nombreux concerts, opéras, récitals, donnés par d’autres musiciens en dehors de Flagey, on fait appel aux compétences d’équipes techniques. Des techniciens radio placent les micros sous la guidance d’une personne responsable du mixage, c’est-à-dire de la balance entre les différents instruments.

Cette responsabilité était assurée à la RTBF jusqu’en 1993 par le "musicien-modulateur". Comme le nom le dit, c’est d’une part un musicien, capable donc de lire facilement la musique, de suivre parfois des partitions d’orchestres assez complexes, mais d’autre part, c’est aussi un technicien doté d’une bonne oreille et d’une bonne connaissance de la technologie audio. Leur mission est de donner à l’auditeur, assis confortablement chez lui dans son fauteuil, à l’écoute de son poste radio ou de sa chaîne hi-fi, l’impression qu’il est assis dans la salle de concert.

Vers une nouvelle équipe de techniciens

1991 reste comme l’année de la douloureuse suppression de l’orchestre symphonique de la RTBF. Trois des cinq musiciens-modulateurs étant proches de la retraite en 1993 (année du Plan Horizon’97), il est décidé de mettre fin aussi à cette équipe. Une page se tourne…

Mais ce n’est pas pour autant que Musiq3 n’a plus besoin de personnes-ressources pour la prise de son de musique classique. La radio garde pour mission de diffuser de nombreux concerts captés par ses équipes techniques. Les techniciens radio reprennent le flambeau. Et en mars 1994, est organisé un test à Bruxelles, afin de sélectionner parmi les techniciens radio ceux qui sont les plus aptes à prendre ce rôle en charge.

Une nouvelle équipe PSM est née à Bruxelles il y a 25 ans. Au départ elle est constituée de 6 personnes, mais elle va évoluer et s’étoffer au fil des années, au gré des départs et arrivées de nouvelles têtes.

Et afin de parfaire leurs connaissances du métier, une formation est donnée à ces preneurs de son. Et c’est là qu’intervient notre invité de ce soir, Guy Van Waas. Musicien passionné, et passionnant, il a de nombreuses cordes à son arc : clarinettiste, ancien musicien de l’orchestre de la RTBF, organiste, chef d’orchestre et fondateur de l’orchestre " Les Agrémens ". Guy a accepté d’endosser ce rôle de formateur, très bien d’ailleurs, et partage son savoir avec un enthousiasme très communicatif.

Articles recommandés pour vous