RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

200ème anniversaire pour les Calcaires de la Sambre

200ème anniversaire pour les Calcaires de la Sambre.
26 juin 2022 à 06:30Temps de lecture2 min
Par Valentin Lecocq

Situés à Landelies, les Calcaires de la Sambre organisaient ces 24 et 25 juin deux journées portes ouvertes pour fêter le 200ème anniversaire des carrières.

Les carrières ont été découvertes en 1815 par Jacques Aubain Dolbeau. Ce Français, soldat de Napoléon, avait remarqué pour la première fois les rochers blancs bordant la Sambre. Quelques années plus tard, en 1821 à la mort de Napoléon, Dolbeau revient à Landelies et décide d’exploiter le site. Petit à petit, le développement des carrières de Landelies s’accentue suite à l’expansion de l’industrie métallurgique du bassin de Charleroi. C’est en 1921 que les Calcaires de la Sambre voient officiellement le jour.

Rareté et pureté

Depuis 200 ans, cet endroit emblématique de la Province de Hainaut exploite "Le blanc caillou de Landelies", un minerai rare dont la pureté serait exceptionnelle. "Nous sommes la seule exploitation de ce genre dans un rayon de 400 ou 500 kilomètres. On est à 98,5, 99% de carbonate de calcium ce qui rend notre minerai très pur. Cette pureté permet, par exemple, d’alimenter des verreries. On peut faire des verres qui sont ultra-transparents, à très haute valeur ajoutée. Cela permet de faire des flacons de parfum, ou des miroirs pour télescopes notamment", explique Bertrand Dubois, directeur des Calcaires de la Sambre.

Au fil des années, l’entreprise s’est diversifiée. Le calcaire de Landelies est désormais utilisé pour fabriquer de très nombreux produits comme des galets ou des graviers. Par ailleurs, l’industrie est également grande consommatrice de carbonates de calcium broyés. "Dans le domaine de l’alimentation animale, les poules, par exemple, mangent du carbonate de calcium pour renforcer les coquilles de leurs œufs. Nos produits sont aussi utilisés en désulfurisation des fumées dans les centrales au charbon. Le calcaire permet de capter le soufre afin d’éviter les émissions de dioxyde de soufre et donc de ne pas provoquer des pluies acides", explique Cédric Collogne, ingénieur sur le site.

Le prochain défi pour l’entreprise est de réussir sa transition écologique. L’entreprise est en train d’installer un nouveau broyeur moins émetteur en CO2. Les carrières continueront à exploiter la roche de Landelies pour les 100 prochaines années.

Articles recommandés pour vous