RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

200 kg de viande volés dans une boucherie... Y a-t-il un marché parralèle de la viande ?

200kg de viande volés dans une boucherie. Y a-t-il un marché parralèle de la viande ?

C'est vous qui le dites

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 oct. 2017 à 11:34 - mise à jour 31 oct. 2017 à 11:342 min
Par C'est vous qui le dites

Puisqu’ils n’ont pas trouvé d’argent, les voleurs ont volé 200 kg de viande dans une boucherie de Tintigny (Province de Luxembourg). Volés : 11 jambons cuits, 5 jambons fumés, trois lards, 50 kg de bœuf, du saucisson, selles d’agneau et 12 kg de Leerdammer. Y’a un marché parallèle de la viande ? Où vont-ils écouler la marchandise ?

La boucherie Keser de Bellefontaine doit faire face à un véritable drame économique. Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs individus ont cambriolé la boucherie. Ils retournent toute l’arrière-boutique mais ne trouvent pas d’argent alors ils ont pris toute la marchandise. Le couple de propriétaires a lancé un appel à témoin et doit maintenant tout recommencer à zéro. Perte majeure : les jambons de Cobourg (3 mois de travail) et les jambons fumés (9 mois de travail).

Nathalie Keser, gérante de la boucherie Keser, est encore sous le choc : " C’est la première fois qu’on me vole de la viande. Ils m’ont pris tout mon stock de bœuf qui restait sur les étagères, hormis le filet américain. Ils m’ont pris mes contre-filets, mes steaks, ma carbonade. Ils ont pris tout ce qui était emballé et facile à écouler à mon avis. Je pensais qu’ils avaient pris une vingtaine de kilo de bœuf mais je pense qu’on est plutôt à 50 kilos. "

Mais la liste ne s'arrête pas là, les voleurs ont également emporté 3 jambons crus entiers de 12 kilos chacun, tous les jambons fumés désossés et sous vide, une dizaine de Cobourg salés et fumé, des lards fumés et 11 ou 12 jambons cuits. " Et les jambons cuits, ça ne se garde pas pendant des mois donc ils doivent écouler ça très rapidement. "

Nathalie Keser est persuadé que les voleurs vont revendre la viande : " Je pense qu’à la base ils venaient pour voler : ils ont ouvert toutes mes armoires, ils ont ouvert partout, ils ont saccagé mon bureau. Je pense qu’ils cherchaient d’abord de l’argent et qu’à défaut, ils ont visité toutes les pièces. Ils ont volé de la nourriture pour essaye de la vendre, je pense. Avec des quantités pareilles, Nathalie est persuadée que ce n’est pas pour leur consommation personnelle ou alors ils ont de grosses familles. "

Vu le poids et la quantité des marchandises emportés, Nathalie Keser pense qu'ils devaient être plusieurs. Malheureusement, la marchandise n'est pas assurée et la gérante a subi une véritable perte sèche. Pourtant la boucherie était protégée pour éviter les intrusions : " On avait déjà mis plein de verrous pour éviter l’intrusion mais ils ont quand même réussi à casser une fenêtre à laquelle on ne pensait pas qu’ils oseraient toucher. On en vient à se demander s’il ne faut pas mettre des cadenas à toutes nos portes de frigos parce qu’à l’intérieur, on ne fermait pas à clé vu que l’extérieur était sécurisé. Mais on ne pensait pas qu’ils allaient rentrer dans nos frigos et notre fumoir ! "

Articles recommandés pour vous