RTBFPasser au contenu
Rechercher

1er mai à Liège : Willy Demeyer prévient qu'un "important dispositif policier" sera de mise

1er mai à Liège : Willy Demeyer prévient qu’un "important dispositif policier" sera de mise
30 avr. 2021 à 16:29 - mise à jour 30 avr. 2021 à 16:29Temps de lecture2 min
Par M.F.

Fête du travail, premier jour d’un nouveau mois, début du compte à rebours d’une semaine avant la réouverture des terrasses mais aussi date de nombreuses manifestations à Bruxelles et en Wallonie. Le 1er mai qui se profile s’annonce unique en son genre. Si les regards seront forcément tournés vers le parc bruxellois du Bois de la Cambre où une "Boum 2", dont la première édition avait dégénéré entre la police et des jeunes mécontents des mesures sanitaires, est prévue, les autorités liégeoises ont elles aussi tenu à prévenir que la vigilance serait de mise dans la Cité ardente ce samedi.

Si le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, assure par voie de communiqué que de nombreuses manifestations ont été acceptées, dans le respect de mesures sanitaires, il indique toutefois avoir refusé un rassemblement lié à "l’extrême droite (Nation)".

"La mobilisation de l’événementiel, du culturel et de l’Horeca s’annonce importante", concède-t-il toutefois dans ce document conjoint avec le chef de corps de la métropole wallonne. Il précise toutefois que le collectif HoReCa Wallonie a déjà confirmé qu’aucune terrasse ne serait ouverte. De nombreuses options de vente de repas à emporter seront quand même possibles pour soutenir ce secteur, durement touché par les mesures gouvernementales destinées à restreindre la situation épidémique.

"Certaines salles culturelles ont manifesté leur intention d’ouvrir. Et, comme ce fut le cas en février dernier avec le mouvement 'Still standing for culture', d’autres manifestations culturelles sont à prévoir sur l’ensemble du territoire de la ville de Liège", ajoute le bourgmestre.


►►► À lire aussiDégradations à Liège : "C’est un phénomène de casseurs", explique Willy Demeyer


La police fédérale en appui

Par mesure de prévention de ces différents événements, "un important dispositif policier, visible et invisible, est prévu tant pour des missions de surveillance que pour des missions d’intervention". Le communiqué précise que des unités de la police fédérale seront également présentes en appui.

"La Police agira avec discernement. La gestion négociée de l’espace public sera la priorité. Une analyse dynamique et permanente des événements, facilitée par notre réseau de 180 caméras de surveillance, aura lieu afin d’évaluer l’opportunité d’intervenir et éviter tout débordement", insiste Willy Demeyer.

Il évoque aussi un maître-mot : éviter les troubles de l’ordre public à tout prix. "Liège est une ville ardente. Le Bourgmestre et le Chef de Corps font confiance à la population pour respecter les règles sanitaires et en appellent à la responsabilité de chacun", conclut le communiqué.

Articles recommandés pour vous