RTBFPasser au contenu
Rechercher

Moteurs Formule 1

14 millièmes : Le finish incroyable de Senna face à Mansell en 1986 à Jerez

GP Espagne 1986 : Ayrton Senna l'emporte pour 14 millièmes face à Mansell

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 mai 2020 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger

Le Grand Prix d'Espagne 2020 de Formule 1 devait se tenir ce dimanche sur le tracé de Barcelone. Le coronavirus est passé par là et l'épreuve a été reportée, comme de nombreuses autres. On vous propose toutefois de revenir sur l'édition espagnole 1986, remportée par Ayrton Senna, dont on a fêté le 26e anniversaire de sa disparition tout récemment, au terme d'un scénario absolument incroyable.

13 avril 1986. Circuit de Jerez de la Frontera. Grand soleil pour cette première édition sur le nouveau tracé. Ayrton Senna, au volant de sa Lotus, s'élance en pole position devant Nelson Piquet sur le circuit long de 4.218 kms. 72 tours sont au programme. Rapidement, Senna prend la poudre d'escampette devant les deux Williams : Piquet et Nigel Mansell. Le Britannique moustachu prend son temps, mais décide de sortir de sa coquille : il double son équipier et parvient petit à petit à combler l'écart avec Senna.

--------------------
LIRE AUSSI
Quand Jacky Ickx évitait l'hécatombe et imposait sa Ferrari dans les dunes de Zandvoort
--------------------

Au 39e tour, Mansell se cale derrière le Brésilien et finit par joliment le déborder, dans la longue ligne droite des stands (600 mètres), alors que Senna s'apprêtait lui-même à doubler un attardé. Le Britannique prend quelques secondes d'avance, mais les pneumatiques de sa Williams accusent le coup. Le duo constitué de Senna et Alain Prost, qui a hérité du troisième rang suite à l'abandon de Piquet, n'en demandait pas tant. Les deux pilotes reviennent sur Mansell. La deuxième attaque de Senna est la bonne... Prost, sur sa McLaren, plonge également et fait l'intérieur au Britannique, passé de la première à la troisième position en deux virages.

Il reste 10 tours... Mansell tente un coup de poker car, à la régulière, il ne peut plus rien hormis conserver sa 3e place. Il entre dans les stands, effectue un changement rapide de pneus et remonte en piste à 19 secondes du leader brésilien. Il entame sa course poursuite, le couteau entre les dents. Comme un boulet de canon, il passe Prost et s'approche de Senna. Le duel est intense et ce sont maintenant les pneus du Brésilien qui sont à l'agonie. L'écart est infime. Mansell veut cette victoire et colle Senna. Le pilote Lotus défend parfaitement son avantage.

14 millièmes... après 303 kilomètres

Senna (centre), Mansell (gauche) et Prost (droite) sur le podium

A l'entame de la dernière ligne droite, alors que le Britannique est clairement plus rapide, Senna ferme légèrement l'intérieur. Il force Mansell à opter pour l'extérieur. Sa stratégie est payante... Les deux hommes franchissent la ligne l'un à côté de l'autre. Le timing est formel : Senna a gagné avec 14 millièmes de seconde d'avance ! Un finish d'anthologie au bout de 303 kilomètres de course. C'est le troisième plus petit écart jamais enregistré dans la discipline.

"J'ai été fort agressif sur la fin de cette course, je n'ai probablement jamais autant donné durant ma carrière. C'est comme si on était à égalité, on mérite la moitié des points du succès tous les deux je trouve", indiquera le Britannique moustachu (qui sera sacré en 1992), avec le sourire, au terme de la course.

Senna empoche ce jour-là son troisième succès en Formule 1, devenant pour la première fois de sa carrière leader du championnat du monde. L'exercice 1986 sera finalement gagné par Prost.

Articles recommandés pour vous