RTBFPasser au contenu

Pop Culture

120 dollars pour deux œuvres de Banksy, l’histoire folle d’une jeune New-Yorkaise

120 dollars pour deux œuvres de Banksy, l’histoire folle d’une jeune New-Yorkaise
02 déc. 2021 à 15:241 min
Par Romain Kuntz

Colleen Alexander est une jeune new-yorkaise qui rentrait du boulot en métro lorsque ses yeux sont tombés sur des œuvres, posées à même le sol, sans aucune protection. Des pochoirs ressemblants étrangement à ceux de Banksy. Elle a fini par les acheter pour 60 € pièce à un mystérieux vendeur, probablement la meilleure affaire de sa vie. Elle raconte, sur TikTok.

Banksy, la star du street art anti star-system

S’il y a bien une chose qui ressort de la philosophie de Banksy, c’est son aversion pour les enchères, les marchands d’art, les expos. Pour lui, l’art ne se monnaie pas et surtout pas le sien, à l’origine temporaire, car destiné à la rue. On se souvient de l’épisode de la toile déchiquetée juste après sa vente, de ses nombreux appels à ne pas payer l’entrée pour certaines expositions qui lui sont dédiées.

C’est parce qu’on connaît la philosophie de Bansky qu’on se dit que l’histoire qui est arrivée à Colleen est intéressante. Elle explique "après être rentrée chez moi, j’ai décidé de prendre du cash et d’y retourner alors qu’il était 22 heures, j’ai retraversé la ville. Personne ne donnait d’attention à ces toiles, mais il y avait un homme avec un masque, j’ai demandé s’il les vendait, il n’a pas répondu et à juste hoché la tête. J’en ai pris deux, chacun à 60 $".

 

 

Justement, cette semaine-là, l’exposition "Banksy, Genius or Vandal" passait par New-York. Une coïncidence étonnante, surtout quand on sait qu’en 2013, l’artiste avait déjà installé un stand à Central Park où un inconnu vendait des pièces originales pour le même montant. La BBC avait estimé les œuvres à 23.000 euros chacune. Si l’histoire s’est répétée, Colleen pourrait bien avoir fait l’affaire du siècle !

Articles recommandés pour vous