120 appartements, 316 chambres d’hôtel, vue sur De Brouckère : quel est ce mégaprojet qui doit voir le jour dans le centre de Bruxelles ?

Le Centre Monnaie sera rénové et deviendra le Cityzen.

© Binst Architects / Snøhetta

23 mai 2021 à 11:52Temps de lecture2 min
Par K. F.

120 appartements et 316 chambres d’hôtel en plein cœur de Bruxelles, place De Brouckère. La demande de permis d’urbanisme pour le projet Cityzen, porté par les promoteurs Immobel, Whitewood et DW partners est à l’enquête publique à partir de ce 26 mai. C’est une opération immobilière d’envergure qui vise à rénover de fond en comble le Centre Monnaie, sur le piétonnier du centre-ville.

Le socle avec ses commerces, baptisé "The Mint" a déjà été réhabilité par d’autres propriétaires. Restent les étages, soit 62.000 mètres carrés qui seront dévolus, en 2024 si tout va bien, à des logements, des bureaux et, donc, un hôtel.

Le Centre Monnaie, c’est ce petit Berlaymont à l’angle du boulevard Anspach, de la rue de l’Evêque, de la place de la Monnaie et de la rue du Fossé aux Loups. Un bâtiment emblématique en forme de croix, haut de plus de 60 mètres. Il a été bâti entre 1968 et 1971 après la démolition du toujours regretté ancien et prestigieux Hôtel des postes et Télégraphes de Bruxelles.

Concours

Mais comme la plupart des bâtiments érigés lors de la bruxellisation, le Centre Monnaie a mal vieilli. Occupé au cours de toutes ces années par les services administratifs de la Ville de Bruxelles, la poste, diverses entreprises, le complexe avait besoin d’un rafraîchissement profond, alors que le piétonnier est opérationnel et que d’autres projets immobiliers d’importance ont vu (Grétry) ou vont voir le jour dans le quartier (Centre administratif Brucity en 2022, "Nouveau De Brouckère" au-dessus du cinéma UGC).

Région bruxelloise (Maître architecte) et promoteurs ont lancé un concours en 2019, à la recherche d’un auteur de projet capables de donner vie à un complexe mixte. En mars 2020, deux lauréats sont choisis : belge (le bureau Binst Architects) et norvégien (le bureau Snøhetta).

Loading...

Nouvelle étape, aujourd’hui, avec cette demande de permis et une enquête publique qui va durer quatre semaines. Mission pour les architectes, "donner au bâtiment une interprétation architecturale qui correspond à l’emplacement central du projet dans la capitale. C’est aussi l’intention d’ouvrir le caractère fermé actuel du piédestal lui permettant de communiquer avec son environnement immédiat."

Le design gagnant "se distingue par le respect de la valeur architecturale du bâtiment existant et son intégration dans le contexte urbain". Par exemple, la façade sera double, avec une deuxième peau, à un mètre de la première. Le bois sera utilisé pour les châssis qui comporteront des cellules capables de récupérer la lumière. Le bâtiment est présenté comme durable, performant notamment en termes d’isolation.

Le bâtiment rénové offrira des vues plongeantes sur la place De Brouckère et la place de la Monnaie. Des terrasses vertes seront installées sur les toitures plates du socle. Un restaurant panoramique est également prévu au dernier étage.

Le montant des travaux est estimé à plus de 90 millions d’euros.

Des vues sur les terrasses et la façade avant.
Des vues sur les terrasses et la façade avant. © Binst Architects / Snøhetta

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet