Regions Liège

12 ans de prison pour le prédateur sexuel de Gemmenich

Le tribunal verviétois a condamné le prédateur sexuel à une peine supérieure à celle réclamée par le ministère public.

© Tous droits réservés

20 juil. 2022 à 12:16Temps de lecture1 min
Par Belga

Un sexagénaire habitant Plombières a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Verviers à une peine de 12 ans de prison. Fait rare, la peine est supérieure à celle réclamée par le ministère public. L’homme était poursuivi pour des faits de mœurs sur deux adolescents, mais aurait, au total, fait 23 victimes en 35 ans.

Le prévenu, en détention préventive, était cité à comparaître pour des faits de viol sur une adolescente de 14 ans et pour atteinte à l’intégrité sexuelle d’un jeune homme du même âge. Lors de la précédente audience, le prévenu avait reconnu "des choses" avec l’adolescente, tout en minimisant ses actes. Il niait par contre les faits concernant le jeune homme. L’enquête a permis de découvrir qu’une quinzaine d’adolescents, âgés de 11 à 17 ans, l’accusaient d’agissements similaires, commis depuis 1983. C’est la plainte déposée en 2017 par l’une de ses premières victimes, un homme âgé de 47 ans, qui a permis de découvrir l’ampleur des agissements du prévenu. Vingt-trois victimes ont ainsi été identifiées. Le parquet réclamait 9 ans de prison mais le tribunal s’est montré plus sévère. Le Plombimontois écope donc d’une peine de 12 ans de prison, assortie d’une mise à disposition du tribunal d’application des peines pour une durée de 10 ans. La victime qui a dénoncé les faits était particulièrement touchée par la sanction et a tenu à saluer le travail réalisé par le parquet depuis son dépôt de plainte en 2017.
 

Articles recommandés pour vous