Regions Liège

11 mois après les inondations, la chocolaterie Galler relance sa chaîne de production à Vaux-sous-Chevremont

La chaîne de production a été remise à neuf et relancée
16 juin 2022 à 12:55 - mise à jour 16 juin 2022 à 19:00Temps de lecture2 min
Par Benjamin Verpoorten

L’entreprise Galler, ravagée par les inondations l’année dernière, est de retour dans les ateliers historiques de Vaux-sous-Chèvremont. En juillet dernier, les eaux de la Vesdre ont ravagé les 3.500m² d'ateliers causant des dommages chiffrés à 14 millions d’euros. Près d’un an plus tard, le 4e acteur belge dans le secteur du chocolat retrouve son usine et y relance la production de 3 gammes de bâtons que les amateurs de chocolat n’ont pu trouver durant un an.

11 mois que les bâtons au massepain de Galler n’étaient plus produits. Aujourd’hui, ils sont les premiers à sortir de la ligne de production de l’usine de Vaux-sous-Chevremont "ça fait toujours plaisir de revoir les bâtons d’amandes" réagit fièrement Samir, chargé de les récupérer en fin de production. Si les bâtons "massepain", "lait noisette" et "noir noisette" sont reproduits, c’est parce que la ligne de production historique a pu être entièrement rénovée et modernisée "on a dû tout recontrôler et vu que c’est une ligne qui a plus de 40 ans, retrouver des pièces et des accessoires pour la faire tourner n’était pas simple. Certains n’existaient plus, on a donc dû aller plus loin et tout automatiser" confie Michel Pecoraro, chef technique, entre deux petits réglages.

Reportage de notre 19h30 de ce jeudi :

14 millions d’euros de dégâts et une solidarité impressionnante

Les équipes de Galler ont aidé les employés sinistrés
Les équipes de Galler ont aidé les employés sinistrés Galler

Galler revient de loin. En juillet 1m80 d’eau de la Vesdre ravage les 3.500m² de l’usine de Chaudfontaine. Des murs s'effondrent, le matériel est touché, les dégâts s’élèvent à 14 millions. Pour relancer l’entreprise, 3 acteurs se proposent :

  • La région wallonne et les assurances avec un apport de 6 millions d’euros
  • Les actionnaires avec une injection de 5 millions d’euros dans le capital de l’entreprise ce qui monte à 40% la présence belge parmi les actionnaires
  • Les banques avec près de 4 millions d’euros

Mais il faut aussi tout nettoyer, tout réparer. Ça, c’est le personnel qui s’en occupe. Au lendemain des inondations, il se mobilise. Ouvriers et employés viennent nettoyer le site et après journée, ils vont aider leurs collègues touchés personnellement comme Anita qui travaille à l’emballage et dont la maison à Trooz est sinistrée "mes collègues sont venues tout de suite m’aider. Ça a créé des liens très forts. En plus, on a travaillé ici ensemble pour relancer l’usine le plus rapidement possible".

Le personnel est aussi délocalisé. Pour maintenir sa production, Galler reçoit l’aide de plusieurs chocolatiers dont un à Eeklo, près de Bruges. Les ouvriers y logent à l’hôtel et nouent des liens forts qui aujourd’hui, sont bien visibles.

Augmenter le chiffre d'affaires annuel de 10 millions d’euros d’ici 2026

L’entreprise redémarre avec la ligne historique modernisée, une seconde plus moderne et plus efficace et 3 nouvelles emballeuses. Ces investissements doivent permettre à l’entreprise de produire plus et d’ainsi augmenter son chiffre d’affaires annuel. L’objectif du groupe est de l’augmenter de 10 millions et passer de 30 à 40 millions d’ici 2026 "on voulait vraiment transformer cette épreuve en une opportunité" dit Valérie Stefenatto, porte-parole du groupe. "On se le devait aussi pour la région et l’ensemble du personnel qui a été hyperrésilient et qui s’est battu à nos côtés, tous les jours", ajoute-t-elle, fière.

L’entreprise sort ainsi renforcée. Ça n’aura pas été facile, avec des hauts et des bas, mais aujourd’hui l’entreprise est positive, les employés sont confiants. Ils espèrent entraîner toute la vallée dans leur sillage et tirer cette région sinistrée vers le haut.

Sur le même sujet

UCM Liège constate que plus de 90% des commerçants et entrepreneurs de la zone inondée il y a un an ont repris leur activité

Regions Liège

Articles recommandés pour vous