# Les enfants dans la guerre

Nés avant la guerre ou pendant le conflit, les enfants sont la population fragile de la Grande Guerre, Une catégorie tellement fragile qu’elle va être l’objet de toutes les attentions, principalement de la part des oeuvres de charité dans lesquelles sont investis des hommes et des femmes de la haute société.

Carte postale  - Collection privée, Nicolas Mignon ©

Carte postale - Collection privée, Nicolas Mignon ©

Le sort des enfants pendant la guerre 14-18 va dépendre de leur statut. Par exemple, pour les nourrissons, une attention particulière sera apportée aux soins de santé et à l’allaitement, dans la continuité du travail qui a été entamé avant-guerre pour lutter, entre autres, contre la mortalité infantile qui faisait des ravages. L’Oeuvre de l’enfance, section du Comité National de Secours et d’Alimentation, qui deviendra l’Office National de l’Enfance après-guerre permettra de sauver de nombreuses jeunes vies.

Certains enfants, vivant dans la zone belge non occupée par les Allemands, seront évacués en France derrière les lignes de conflit ou en Suisse vers des colonies scolaires installées dans des institutions existantes ou complètement créées pour eux. Ils y passeront de longs mois avec des contacts sporadiques avec leur famille et ne reviendront que début 1919. Pour les enfants ayant perdu toute famille, on créera des institutions ou on agrandira les structures existantes. Les enfants y vivront en communauté avec pour but de les former afin qu’ils puissent trouver un emploi une fois majeur mais certains orphelins seront également adoptés par de la famille éloignée. L’aide internationale envers les enfants sans parent de la “Poor little Belgium” sera très importante et en Belgique aussi le beau monde se mobilise pour donner aux enfants un cadre d’éducation, parfois assez éclairé.

La survie et l’aide matérielle aux enfants seront donc des enjeux essentiels mais l’enfance sera le sujet idéal pour la communication politique. L’éducation aussi sera un vecteur important de la protection des enfants pendant la guerre : les écoles seront souvent utilisées par l’occupant pour loger des troupes de passage et elles ne seront pas non plus à l’abri des réquisitions de matériels, comme le cuivre, ou de limitations dans le matériel scolaire, par exemple le tissus pour les cours de couture des jeunes filles.

La transmission des valeurs patriotiques et l’aide matérielle aux enfants dans le besoin feront partie intégrante du cadre scolaire. Comme l’image de la patrie sera utilisée dans le cadre de l’enfance, l’image de l’enfance sera également utilisée dans la propagande de guerre. Affiches, sujets de conférences, récoltes de dons, l’enfant sera omniprésent dans l’iconographie de guerre mais, occupation oblige, surtout à l’étranger.

Comment les enfants ont-ils vécu la guerre ? Quels sont les destins des plus jeunes en 14-18? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cette rubrique.

 

Publicité