# La recette du Pis de vache

Cuisine d'époque conservée au Château de Louvignies  - Château de Louvignies ©

Cuisine d'époque conservée au Château de Louvignies - Château de Louvignies ©

Ingrédients

  • Pis de vache
  • Bouillon ou potage
  • Farine
  • Matière grasse
  • Sel

Préparation

Combien avez-vous tort, de persévérer dans des préjugés qui ne sont plus de saison! Le pis de vache, à en croire mon aimable correspondant, peut vous donner l’illusion, suivant le procédé auquel vous le soumettez, d’un sauté de veau ou d’une langue de bœuf fumée.

Son prix modique, Fr. 2.50 le kilo, le met à la portée de toutes les bourses; de plus, il se conserve pendant l’hiver aussi bien que le lard ou le jambon. Avant tout, il faut faire blanchir le pis en le mettant au feu à l’eau froide pour lui faire jeter un bouillon; rafraîchissez ensuite en l’aspergeant d’eau froide. Achevez la cuisson, soit en mettant dans votre bouillon, soit dans un potage quelconque; retirez-le aussitôt qu’une fourchette y peut pénétrer sans rencontrer de résistance.

Le pis de vache étant cuit, vous pouvez le manger chaud ou froid, à votre choix. Découpez-le en tranches de deux centimètres d’épaisseur; panez celles-ci et faites frire à la poêle. Rien ne ressemble plus à un sauté de veau que le plat ainsi préparé. Pour lui donner le fumet de la langue de bœuf, dès qu’il est cuit et refroidi, mettez-le dans la saumure pendant deux ou trois jours; retirez, séchez et faites fumer. Vous pouvez faire plus simplement encore. Achetez quelques morceaux de pis de vache et opérez comme pour le jambon cru, c’est-à-dire que, sans le cuire, vous frotterez avec du sel, vous le laisserez dans la saumure pendant quatre à cinq semaines, après l’avoir ficelé pour lui donner l’aspect d’un gros saucisson. Suspendez pour sécher et faites passer au fumoir.

Tante Colinette, Le coin de la ménagère, 1917

Publicité