# Dans les cuisines des classes moyennes...

La bonne soupe: la base d'une alimentation économique de guerre
En 1915, la Province de Luxembourg a publié un livre illustré avec des poèmes, des récits et des explications concernant les programmes officiels du CNSA. Cette illustration fait partie de cette publication: Soupe de guerre installée par M. Léon Thiry dans les localités éprouvées du sud luxembourgeois. Province du Luxembourg.  - Tous droits réservés ©

La bonne soupe: la base d'une alimentation économique de guerre En 1915, la Province de Luxembourg a publié un livre illustré avec des poèmes, des récits et des explications concernant les programmes officiels du CNSA. Cette illustration fait partie de cette publication: Soupe de guerre installée par M. Léon Thiry dans les localités éprouvées du sud luxembourgeois. Province du Luxembourg. - Tous droits réservés ©

L’ Almanach Bénard et Le coin de la Ménagère (publiés en 1917 et 1915) ont été choisis parmi l’ensemble de livres d’économie domestique de longue tradition dans l’histoire de l’alimentation dans le but d’illustrer les habitudes alimentaires imposées par la période de la guerre aux classes moyennes de la société belge.

Les recettes présentées par ces deux beaux témoignages parlent aux ménagères de l’importance du bon usage des aliments en période de pénurie et, surtout l’auteur du Coin de la Ménagère - nommé pour le propos Tante Colinette - présente ses recettes d’une manière très familiale. Comme il est facile à imaginer, l’accès à un certain nombre d’ingrédients d’utilisation courante aujourd’hui, était très limité sous l’occupation allemande. Cependant, le fait de trouver des mentions à des épices (cannelle, vanille, muscade), à l’huile d’olive, aux différents types de sucre (vanillé, cassonade), à la chapelure d’avoine et aux alcools (rhum, cognac, vin), situe cet ensemble de recettes dans l’espace alimentaire de la classe moyenne.

Publicité