# Durant la Première Guerre mondiale, il n'existait pas une mais quatre monnaies en circulation en Belgique!

Reichsmark  - Tous droits réservés ©

Reichsmark - Tous droits réservés ©

Tout d’abord, le franc belge, naturellement, frappé et mis en circulation par la Banque Nationale de Belgique, seule institution habilitée jusque-là à gérer la politique monétaire ; le deutsche mark, ensuite, introduit dans le circuit intérieur par l’occupant allemand dès octobre 1914. A ces deux devises officielles, s’ajoutent, d’une part, les billets en franc belge imprimés temporairement par la Société Générale de Belgique à partir de 1915 et, d’autre part, les " monnaies de nécessité " produites par plusieurs centaines de communes, de sociétés de bienfaisance et entreprises, pour pallier à l’instabilité monétaire qui régnait durant le conflit. Chaque localité ou chaque association avait sa propre devise, souvent des billets, parfois des pièces métalliques, qui n’était valable que sur le territoire de la commune ou dans des centres d’aide alimentaire… N’émettre aucune devise aurait pu, certes, nuire gravement à l’occupant allemand mais la mise en circulation de ces différentes monnaies était, malgré toutes les difficultés, absolument nécessaire pour éviter une ruine totale de la Belgique.

En savoir plus

Publicité