# Ploegsteert et la trêve de Noël 1914

Près de Ploegsteert, aux abords du hameau de Saint-Yvon, on peut apercevoir aujourd'hui une croix marquant l’emplacement d'une trêve entre soldats britanniques et allemands, au cours de Noël 1914. Cette croix a été placée là en 1999 par les Khaki Chums, une association pour le souvenir militaire composée de 9 Anglais qui étaient parvenus à déterminer cet endroit sur base de documents et d'un plan réalisé par Bruce Bairnsfather.

Ploegsteert et la trêve de Noël 1914  - Tous droits réservés ©

Ploegsteert et la trêve de Noël 1914 - Tous droits réservés ©

Le lieutenant britannique Bruce Bairnsfather fut en effet un des témoins de cet épisode de paix au coeur de la guerre. Agé de 26 ans, le dessinateur avait rejoint le front de l'Ouest après s'être engagé volontairement dans l'armée. C'est ainsi qu'il se retrouva dans les tranchées, aux abords du bois de Ploegsteert, à la fin de l'année 1914. Il commença à dessiner des "sketches" dépeignant la vie des tranchées sur les murs de la cave de la maison 102, rue du Mont de la Hutte, à St-Yvon. Doté d'un don pour le comique, il était aussi un observateur hors pair. Un de ses dessins montre un soldat camouflé dans un des saules têtards, typiques de la région, que l'on retrouve encore dans le paysage aujourd'hui. On trouve aussi dans ses écrits des descriptions très détaillées du paysage entourant le bois de "Plugstreet" ainsi que l'ont nommé les Anglais : "La contrée comprenant nos tranchées, ressemblait à une plaine boueuse, triste, avec çà et là, des bâtiments calcinés et ravagés. A notre droite, le ruisseau de la Douve s'écoule. A notre gauche, la tranchée accuse un angle replié vers l'arrière. A l'avant, la longue butte de Messines occupée par les Boches. Nos tranchées courent tout le long de la vallée, à leurs pieds. La vue dont profitent les Boches perchés sur leur position est "imprenable" : ils peuvent observer à des kilomètres à la ronde!"

Bairnsfather a livré son témoignage concernant la trêve de Noël dans un dessin, mais aussi dans "Bullets and Billets", le récit de son séjour sur le front belge : " Après des mois de canonnades et de fusillades vengeresses, cette courte période venait nous redonner à tous un peu d'espoir au milieu de ces antagonismes monotones et journaliers. (...) Nous nous sommes séparés sur l'impression que cette compréhension mutuelle, amicale, servirait, après Noël, à aboutir à plus de tranquillité."

Sur son croquis de l'emplacement de la trêve, Bairnsfather pointe différents endroits: les lignes allemandes et britanniques, des champs de navets, le lieu où il a passé sa première nuit dans les tranchées et construit son premier abri, la maison toute proche où il a installé son abri pour dessiner, le lieu où il a passé Noël 1914, et celui où il a rencontré alors "l'affreux Fritz" et "le haineux Henrich"...

Cette trêve de Noël 1914, qui s'est produite aussi ailleurs sur le front, a marqué les esprits, bien que peu de documents en témoignent. Bairnsfather évoque le fait que des photos ont été prises, mais elles ne nous sont pour la plupart pas parvenues, sans doute parce que cette trêve ne fut pas appréciée par la hiérarchie militaire. L'épisode a néanmoins inspiré ensuite de nombreux récits romancés. Il existe aujourd'hui une polémique sur le fait que les soldats Allemands et Britanniques aient joué ou non au football ensemble lors de cette trêve. Selon les chercheurs britanniques Iain Adams et Trevor Petney, la plupart des témoignages qui sont mis en avant pour certifier les faits sont de seconde main.

Le lieutenant Bairnsfather explique bien dans son livre "Bullets & Billets" que les hommes des 2 camps ont échangé des conversations ainsi que des cigarettes, des vivres, et des boutons de veste. Il évoque le football, dans un article publié en 1929 dans l'American Magazine en ces mots : "Vers midi, un match de football a été suggéré, quelqu'un avait évidemment reçu un ballon de football dégonflé comme un cadeau de Noël." Mais jamais il n'écrit que les belligérants se soient retrouvés ensemble dans un match. Du côté allemand, le lieutenant Kurt Zehmisch, de la 134e, a certes rapporté que "Deux Anglais sont sortis de leur tranchée avec un ballon de football " et qu' " un match de football vigoureux a commencé " , avant que les soldats ne demandent si "un grand match de football pourrait avoir lieu le lendemain entre les deux positions". Zehmisch ne put donner son accord car il fut relevé. Le fait qu'un match de foot ait eu lieu lors de cette trêve n'est donc pas attesté. Mais la légende et le folklore ont rattrapé l'Histoire et, depuis quelques années, de nombreux visiteurs viennent déposer des ballons de foot au pied de la croix de la trêve de Noël de Ploegsteert.

Quoi qu'il en fut, la trêve de Noël 1914, avec ou sans foot, n'empêcha pas la guerre de se poursuivre ensuite. Bruce Bairnsfather, quant à lui, blessé lors de la seconde bataille d'Ypres en avril 1915, créa son personnage "Old Bill" alors qu'il était en convalescence. Suite au succès de ses dessins, il se vit confier par le gouvernement britannique la mission de continuer à produire des dessins pour remonter le moral des troupes.

A voir ou à faire à Ploegsteert en 2014

  • Visiter le Centre d'interprétation "Plugstreet 14-18 experience", Rue de Messines 152, 7782 Ploegsteert, +32 (0)56 484 000, http://www.plugstreet1418.be
  • Découvrir la version 3D des caricatures de Bruce Bairnsfather lors de l'exposition "Bairnsfather et Plugsteeert", à partir du vendredi 5 septembre, à 17 h 15, en la salle paroissiale, rue de Messines à Ploegsteert.
  • Vendredi 17 octobre 2014 de 19h à 19h40, Front de Lumière 2014 à Ploegsteert : des flambeaux éclaireront, sur une distance de 87,4 km, le front tel qu’il se présentait en octobre 1914, après l’inondation de la plaine de l’Yser à Diksmuide. Quelque 8.750 porteurs volontaires, espacés de 10 mètres, retraceront cette ligne de front. Les premiers porteurs de flambeaux seront, symboliquement, 50 jeunes représentant les pays ayant pris part à ce conflit mondial.
  • Toutes les activités proposées par la Commune de Comines-Warneton pour les commémorations de 14-18 sont réunies dans une brochure accessible en ligne : http://www.calameo.com/read/001387705bdf160bd7b63
  • Le site de " Deulys ", dédié au tourisme de mémoire 1914-18 entre les rivières de la Deûle et de la Lys reprend de nombreux circuits inédits en voiture, à vélo, à pied dans ce paysage transfrontalier empreint du souvenir de la Grande Guerre. On y trouve un itinéraire autour de Ploegsteert. http://www.deulys.com
Publicité