# Shock : Un grand plongeon dans la Grande Guerre

En ces temps de réseaux sociaux et de partage mondial et immédiat de l’information, on a du mal à s’imaginer que toute la population d’un pays puisse se retrouver presque subitement sans information libre et démocratique. Pour expliquer et réfléchir sur le sujet, la Bibliothèque Royale vient d’inaugurer une exposition organisée en partenariat avec le CEGES et les Archives Générales du Royaume (AGR) consacrée à la presse dans la Grande Guerre.

Shock : Un grand plongeon dans la Grande Guerre  - Tous droits réservés ©

Shock : Un grand plongeon dans la Grande Guerre - Tous droits réservés ©

A travers le destin de différents titres de presse, le visiteur découvre l’aspect de l’invasion allemande sur la population belge et l’immense choc de passer d’une société où toutes les informations circulaient librement dans la presse à une société sous occupation allemande avec omniprésence de la censure et baisse radicale de la liberté d’informer, si ce n’est sous le manteau.

Dès le début de l’exposition, un montage vidéo permet de se faire une idée de l’importance de la presse en ce début de XXe siècle. Des “Une” géantes faisant face à des illustrations marquantes évoquant l’invasion des troupes allemandes accompagnent le visiteur vers l’espace d’exposition proprement dit. Là, de plus amples explications invitent le visiteur à en apprendre plus sur le contexte dans lequel la guerre s’est installée, les conséquences sur les premiers grands titres des quotidiens, leurs différences et leurs similitudes.

Dans la splendide Chapelle de Nassau, le public pourra découvrir un écran représentant la vague de disparition des titres de presse, véritable tsunami antidémocratique, mais également différents journaux représentatifs de chacun des parcours que la presse a pu suivre (arrêt des publications, publication sous contrôle de l'occupant... ) et l’évolution que ceux-ci vont avoir en ce début de conflit mais également des caricatures et des pièces inédites comme un télégramme envoyé par Guillaume II au roi Albert 1er issu des collections des archives de la Maison Royale.

Dans la deuxième partie de l’exposition, les institutions organisatrices nous invitent à étudier l’évolution contemporaine des médias jusqu’à l’interactivité de nos jours, vous serez mis à contribution et sera posée la cruciale question : “Et si la guerre recommençait demain?” Nul doute que les enseignants et les éducateurs pourront exploiter cette piste de réflexion avec leur jeune public. Une expo à voir absolument d’abord pour se souvenir et également pour s’interroger sur le rôle des citoyens dans la société.

Infos Pratiques : Tous les jours du 11 septembre 2014 au 28 février 2015 (sauf jours fériés et pendant les Fêtes de fin d’année) Des visites et animations pour groupe sont possibles.

Tous renseignements sur www.shock1914.be

 

Marie Cappart
Publicité