# Les enfants de Saint-Ghislain rendent hommage aux soldats de la Grande Guerre

C'est un magnifique spectacle qui a été organisé le vendredi 21 novembre 2014 au Foyer Culturel de Saint-Ghislain. Un spectacle d'un niveau professionnel, pourtant présenté par des bouts de chou de cinquième et sixième primaires de l'entité, rendant hommage à un homme : Louis Fabry, ancien de 14-18, et par là à tous les soldats de la Grande Guerre qu'ils en soient revenus, marqués, ou qu'ils aient payé de leur vie leur tribut à la liberté.

Spectacle d'ombres chinoises, par le groupe scolaire de Tertre-Villerot.  - Tous droits réservés ©

Spectacle d'ombres chinoises, par le groupe scolaire de Tertre-Villerot. - Tous droits réservés ©

Les enfants du groupe scolaire de Tertre-Villerot, avec la bienveillance et le talent de leur institutrice, Madame Charles, et le soutien de la cellule Démocratie ou Barbarie de la Communauté Wallonie-Bruxelles, ont donné une splendide représentation en ombres chinoises à taille humaine des carnets de notes de Louis Fabry, notes retrouvées dans des carnets endormis dans une armoire pendant des années. Ces mots, reveillés pour le centenaire nous font vivre le quotidien de trois soldats en guerre.

Tout au long du spectacle, on fait connaissance avec Louis, avec ses frères Paul et Jean et avec la vie au front, la violence, le froid, l'attente. Les conséquences des conflits sur les civils et les enfants ne sont pas oubliées ainsi que l'importance pour les peuples de vivre en paix.

M. le Bourgmestre Olivier ne s'y est pas trompé qui rappela en introduction avec justesse l'importance du devoir de mémoire et de l'obligation de laisser " la lumière de la mémoire allumée ". Monsieur Place, le directeur du groupe scolaire, souligna lui l'extraordinaire projet mis sur pied par les élèves et leur professeur dans le cadre de l'étude de la Grande Guerre et comment les enfants se rendirent compte, avec émotion, et de l'obligation de se souvenir et de transmettre l'histoire de Louis Fabry.

En présence de sa famille et de bon nombre de gens l'ayant connu comme curé à Villerot, c'est un hommage mérité et très touchant que les enfants ont rendu avec talent et émotion à Louis Fabry, lui qui n'avait jamais oublié la guerre et qui aimait tant les hommes.

En savoir plus

 

Marie Cappart
Publicité