# Colloque "The Great War from Below"

Colloque "The Great War from Below"  - Archives Générales du Royaume ©

Colloque "The Great War from Below" - Archives Générales du Royaume ©

Les Archives Générales du Royaume ont organisé le 3 mars dernier, sous la coupole du projet "The Great War From Below ", une journée d'étude éponyme pour partager les différentes actualités sur les projets de la Grande Guerre et faire le point sur les recherches en cours sous la présidence de John Horne, grand spécialiste de la Première Guerre mondiale.

La session du matin, axée sur les nouveaux outils, nouvelles démarches originales et sources méconnues, fut intéressante à plus d'un titre. Nous permettant de faire plus ample connaissance avec des récoltes telles la grande collecte organisée par les Archives Nationales Françaises ou l'implication d'une population scolaire dans les récoltes d'archives de la Grande Guerre, sans oublier le titanesque projet Europeana. Cette matinée nous a également permis de nous interroger sur les nouvelles questions qu'imposent ce genre nouveau, ou en tout cas ses applications modernes car comme John Horne nous l'a rappelé dans la conclusion, les acteurs premiers de la Grande Guerre furent également les premiers à donner une mémoire à ce conflit, en gardant précieusement les notes, coupures de presse, photos et autres documents que nous allions exploiter cent ans plus tard.

Le CENDARI nous a entretenu de leur projet de gestion et de partage des données tandis que Frédéric Lemmers (KBR) dans sa présentation à propos du projet Europeana- à laquelle l'équipe 14-18 de la RTBF a participé- insistait sur la nécessité de coordonner les récoltes de données, pour éviter les doublons, les archives superflues et mettait l'accent sur le traitement des métadonnées.

Celles-ci nécessitent une méthode de travail stricte sous peine de voir les possibilités d'exploitations de ses données réduites à néant et la raison d'être de ces collectes envolée en fumée. Nous avons pu, de notre côté, expliquer la démarche du site RTBF/14-18 et présenter l'importance que revêt pour l'historien, le fait d'aller sur le terrain non seulement récolter les archives mais les expliquer au grand public. Initiatives faisant pleinement partie des missions de service public de la RTBF.

L’après-midi était consacrée à la présentation des grands axes de recherche autour desquels s’articule le projet BRAIN The Great War from Below (GWB).

De jeunes chercheurs sont venus exposer les sources utiles à leur projet et les méthodes d’exploitation qu’ils ont développés. Chaque exposé était suivi d’un dialogue entre le chercheur, un spécialiste des sources et un expert de la Première Guerre mondiale. Nous avons ainsi pu écouter l'état des travaux concernant la difficile question des déportés ou sur la démographie de guerre à travers les actes de mariage.

En invité d'honneur de la journée, John Horne nous a fait l'immense plaisir de résumer les travaux du jour. Insistant sur la nécessité et sur l'importance de notre pays comme acteur central et européen du traitement de ces nombreuses archives collectées.

Les participants au colloque ont été comblés, en nombre et en qualité des interventions qui se sont succédées tout au long de la journée et nombreux sont celles et ceux qui auraient bien continué les échanges et débats que les nombreuses questions soulevées n'ont pas manqué de susciter. Espérons que cette journée, organisée de main de maitre par Michael Amara et Arnaud Chambon en appelle d'autres dans la tradition de l'échange et du débat constructif cher aux Archives Générales du

Royaume.

Marie Cappart
Publicité