Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : La garde-robe de Manneken Pis.

La balade de Carine : La garde-robe de Manneken Pis.
La balade de Carine : La garde-robe de Manneken Pis. - © GardeRobe MannekenPis

Manneken Pis a de plus de 965 costumes, un dressing qu’envient les fans de la mode ! Pourquoi une petite fontaine suscite-t-elle autant d’intérêt ? Depuis le 18ème siècle, chefs d’état, associations, corporations, groupements et stylistes rivalisent d’imagination pour habiller le petit bonhomme. Le premier costume, date du 18ème siècle.

En 1747, Louis XV a lancé la tradition d’offrir un vêtement au plus célèbre ambassadeur de Bruxelles et de Belgique. Après que ses troupes aient tenté de dérober la petite statue de bronze, le roi de France, quelque peu gêné par la mauvaise conduite de ses soldats en garnison à Bruxelles a voulu exprimer ses excuses au peuple en colère. Encore fallait-il trouver un acte fort pour réparer ce que les Belges qualifiaient d’humiliation à la nation. Le roi eu l’ingénieuse idée d’habiller Manneken Pis en gentilhomme et de le nommer chevalier de l’ordre de saint Louis. Ce premier complet est le plus prestigieux parce qu’il montre le lien étroit entre l’histoire et les coutumes et l’importance du folklore dans les relations internationales. Dans le musée, vous verrez une réplique du vêtement, l’original étant trop fragile pour être exposé.

Tous les costumes de la fontaine ont été offerts. Certains ont une richesse pécuniaire, d’autre une importance historique parce qu’ils sont témoins de leur temps, comme le costume de mineur offert par la ville de Mons dans les années 20. Habiller Manneken Pis est un honneur parce que l’événement rend un hommage national et mondial à un pays, une profession. Vous verrez notamment une création de Jean-Paul Gauthier, marinière et pantalon jupe que Manneken Pis a portée l’an dernier.

Habiller Manneken Pis est aussi un acte officiel. C’est au collège échevinal de la ville de Bruxelles en dernière instance que revient la décision d’accepter ou refuser le présent après examen de la candidature déposée en due forme au service cultuel de la ville. Avis aux intéressés, le petit bonhomme ne fait pas de politique ni de publicité ! Le costume offert à un édile de la ville lors d’une cérémonie officielle est répertoriée dans les collections du musée. Vient ensuite le travail de l’habilleur, un fonctionnaire de la ville attitré à la tâche ; la fonction existe depuis le 18ème siècle. En équilibre sur son échelle posée derrière les pierres taillées, très tôt le matin et tard le soir, il habille et déshabille la petite statue que des milliers de touristes du monde entier vont photographier durant la journée.

 

Le premier costume au 18ème, près de 1000 en 2017. La garde-robe s’étoffe essentiellement à partir du 20ème siècle. Entre 1918 et 1940, Manneken Pis reçoit une trentaine de costumes. C’est dans les années 80 que l’engouement s’emballe. 400 costumes entre 1980 et 1990 … D’ici quelques mois, Manneken Pis pourra s’enorgueillir d’une garde-robe de plus de 1000 pièces. Seules 130 sont exposées faute de place. Les habits sont répertoriés par thème (géographie, sports, métiers, associations citoyennes, corporations, stylistes, …).

Pas simple d’habiller Manneken Pis à l’aveugle puisque l’habilleur ne voit pas la statue de face. Allez-y, essayez au musée. Des répliques de statues et habits sont à votre disposition. Vous constaterez qu’habiller un enfant est beaucoup plus simple !

Le jeune public profitera aussi d’activités et jeux divers. Les enfants pourront notamment toucher des tissus et différentes matières utilisées pour la confection des vêtements de Manneken Pis.

La garde-robe de Manneken Pis se trouve désormais au 19 de la rue du Chêne, à deux pas de la Fontaine. Gratuit pour les moins de 18 ans – 8 € pour les autres. Le ticket d’entrée vous donnera aussi accès à la Maison du Roi sur la Grand-Place.

A La Maison du Roi, sur la Grand-Place de Bruxelles, vous verrez des collections du Musée de la Ville. Le bâtiment néogothique est depuis 2000 classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le 11 mars prochain, les deux musées seront ouverts jusqu’à 1h du matin pour la Museum Night fever.

Plus d'infos : www.mannekenpis.brussels