On n'est pas des pigeons

Du lundi au vendredi de 11:00 à 13:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Après les fêtes, les cures de détox sont-elles aussi bonnes qu'on l'imagine?

Après les excès des tables de fêtes, on se dit qu'il faut sensiblement redresser la barre. Un mot qui resurgit tous les ans à la même période : Détox. Mais est-ce sérieux ou nécessaire?

Après les excès des fêtes se sent-on réellement intoxiqué?

C'est ce qu'on se dit volontiers, mais cela ne représente pas la réalité. Un bilan alimentaire se calcule sur un mois environ, ce que ne couvre pas la période des fêtes. Mais ce mot de détox revient de manière omniprésente dans toute sorte de presse. On vous y recommande de vous faire des jus de fruits, de légumes, des mixtures à base de concombres, de gingembre, de citrons.

Certes les fruits et légumes sont importants dans notre alimentation. Mais attention, en faire l'essentiel de notre alimentation n'est pas sain et peut comporter des risques. Il peut arriver qu'on se déclenche des problèmes de digestion, car nos estomacs et nos intestins n'ont pas l'habitude d'une telle quantité de fibres. Souvent on finit par avoir faim et on se tourne vers d'autres aliments. D'ailleurs aucune étude sérieuse ne prouve l'efficacité de l'élimination de substances "toxiques".

Les cures de jeûnes, très à la mode aussi, sont-elles mieux?

Le jeûne est une pratique ancestrale qui a traversé l'histoire, que ce soit pour des questions religieuses, médicales ou même par protestation. Certains gourous affirment aussi que c'est un rituel de purification qui permet d'éliminer les substances toxiques.

Or, soyons clairs : jeûner pendant une période prolongée n'est pas sans danger. Cela entraîne des carences pour certains éléments (comme le fer), des fatigues, voire des troubles cardiaques, etc. Alors prudence pour ce genre de pratique, et surtout ne jamais imposer ce genre de précepte à des enfants.

A propos des "super-aliments"

Un aliment qui couvrirait tous nos besoins, cela n'existe pas, malgré les affirmations de certains. Les théories liées à certains aliments sont séduisantes, mais aucune études scientifiques ne viennent soutenir ces élucubrations. Lorsqu'un effet bénéfique a été constaté, cela induit en réalité qu'il faudra en ingurgiter des quantités phénoménales. Cela est assez irréaliste.

Que penser de ces "prétendus" conseils dans les magazines? 

Méfiance et bon sens sont les mots d'ordres. Optez une alimentation simple, sans trop de sauce. Prenez le temps de faire des potages avec des légumes de saisons, ou de bons bouillons, peuvent facilement vous permettre de retrouver un bon équilibre alimentaire.

Évitez toute forme d'auto-médication, si vous vous posez des questions n'hésitez pas à consulter votre médecin, ou un nutritionniste.