RTBF .be

CineKino - RTBF Documentaires

Documentaires

CineKino

  • Réalisée à l’occasion des 60 ans du Traité de Rome et coproduite par la RTBF, la série documentaire CineKino, nous raconte, en dix épisodes de 26’, l’histoire cinématographique de 10 pays européens. Les historiens du cinéma Jean Ollé-Laprune et Rainer Rother ont conçu les épisodes mis en scène par les réalisateurs Laurent Heynemann et Matthias Luthardt. Nous ouvrons la série le mardi 14 mars à 20h sur La Trois par l’épisode consacré au cinéma belge.

    La série CineKino explore la diversité de l’histoire du cinéma européen qui englobe plus de 120 ans d’histoire et plus de 1 000 nouvelles productions chaque année. Tournés en une multitude de langues, ces films ont su rester universels, ont été vus dans de nombreux pays, ont influencé d’autres cultures et se sont imprégnés d’idées diverses. Constitué de dix chapitres, chaque épisode revient sur les moments forts, les scènes-clés et les trésors du septième art d’un même pays. Un chapitre est consacré à un réalisateur ou une réalisatrice, un autre à la carrière d’un grand acteur, puis à un lieu de tournage célèbre et aux acteurs susceptibles de se transformer en icônes. Les moments forts des cinématographies nationales sont illustrés par un film marquant et un événement majeur.

    14/3 à 20h et à 23h05 : Belgique

    Le cinéma belge, ce sont deux cultures – l’une francophone, l’autre néerlandophone –, aussi riches que différentes. Cet épisode les explore à travers quelques-uns de leurs grandes figures, de Jaco Van Dormael à André Delvaux, considéré comme le père du cinéma belge moderne. Il s’attarde aussi sur de grands succès flamands récents, notamment The loft d’Erik Van Looy (2016) et Alabama Monroe de Felix Van Groeningen (2012), primé à la Berlinale. Côté francophone, ce volet se penche sur l’œuvre des frères Dardenne et celle de Chantal Akerman, avant de revenir sur un classique de la bande dessinée belge, plusieurs fois adapté à l’écran : Tintin.

    14/03 à 23h30 : France

    D’une richesse inégalée, le cinéma hexagonal a exercé son influence au-delà de ses frontières. Composé de dix rubriques, comme chaque volet de la série, cet épisode retrace l’histoire du cinéma français, à travers des dates clés et des événements marquants, des premières projections publiques des frères Lumière en 1895 à la création, en 1943, de l’Idhec, l'ancêtre de la Fémis, l'école de cinéma où se sont formés Louis Malle, Alain Resnais ou François Ozon. Ce numéro s’arrête également sur l'univers singulier des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy. Il dresse le portrait de Catherine Deneuve, et s'autorise un brin d’érotisme, en rendant hommage à 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix.

    21 mars nous diffuserons les deux épisodes suivants consacrés à l’Allemagne et l’Italie. Les suivants, encore en cours de production, seront diffusés ultérieurement.

     

    Voir

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles