RTBF .be

Classique en prime : La IXe de Beethoven par le Béjart Ballet Lausanne et le Tokyo Ballet - RTBF Le meilleur du classique

Classique en prime : La IXe de Beethoven par le Béjart Ballet Lausanne et le Tokyo Ballet

  • Ce vendredi 13/01 à 21h15, vous êtes conviés retrouvez le fameux Béjart Ballet Lausanne, dans l'une des plus connues et des plus magnifiques chorégraphies de Maurice Béjart : La IXe symphonie de Beethoven !

    En 1964, à l'apogée de son énergie créatrice, Maurice Béjart s'est immergé comme un fou dans la partition musicale de la IXe Symphonie de Beethoven pour accomplir la transposition chorégraphique de l'un des sommets de la musique classique. D'après les mots de Béjart, cette transposition n'avait pas d'autre idée, d'autre fin, d'autre argument que celui de soutenir et nourrir la musique, et c'était sa seule raison d'exister. Cinquante ans après sa création par le Ballet du XXe siècle, la Neuvième Symphonie de Beethoven a été dansée au Japon par le Tokyo Ballet et le Béjart Ballet Lausanne. Sur La Trois à 21h15.

    Créé en 1964 par Maurice Béjart, le ballet réunit ici les danseurs du Tokyo Ballet et du Béjart Ballet Lausanne. La partition de Beethoven est interprétée par le chœur Ritsuyu-kai, les solistes Kristin Lewis (soprano), Mihoko Fujimura (mezzo-soprano), Kei Fukui (ténor) et Alexander Vinogradov (basse) et l'Orchestre Philharmonique d'Israël dirigé par Zubin Mehta, soit un total de presque 200 artistes sur scène. Directeur artistique du Béjart Ballet Lausanne depuis 2007, Gil Roman est ici également narrateur de deux textes poétiques de Nietzsche, qu'il lit sur scène accompagné des percussions de Jean-Bruno Meier et Thierry Hochstätter.

    Les danseurs des deux compagnies ont pu compter sur le soutien et l'expérience de Piotr Nardelli, un ancien danseur et ami de longue date du Béjart Ballet Lausanne, qui leur a enseigné la chorégraphie telle qu'elle a été pensée par le grand Maurice Béjart.

    Le magnifique spectacle créé par Béjart a été joué dans le monde entier dans les années 60 et 70, bouleversant à la fois le monde de la danse et de la musique classique. Une révolution culturelle commençait alors !

    Cette mise en scène convaincante de Maurice Béjart a enchanté les publics de nombreux pays depuis sa création. Et son idée de fraternité universelle reste d'une grande actualité. "Alle Menschen werden Brüder" (Tous les hommes seront frères) est le puissant message communiqué par l’œuvre de Beethoven et cette inoubliable chorégraphie.

    Chorégraphie : Maurice Béjart
    Remontée par Gil Roman avec l’aide de Piotr Nardelli
    Textes : Friedrich Nietzsche, Friedrich von Schiller
    Musique : Ludwig Van Beethoven, Citypercussion - Thierry Hochstätter et Jean-Bruno Meier (prologue)

    Lumières : Roger Bernard, Dominique Roman, Tom Skelton

    Décors et costumes : Roger Bernard, Henri Davila

    Réalisation : Mari Inamasu

    Lieu : NHK Hall (Tokyo, Japon)
    Date d'enregistrement : 8-9 Novembre 2014
    Production : EuroArts Music en co-production avec NHK & WDR/arte et en collaboration avec RTS et Sintonia Media.

    Festival Musiq'3 2016 : Makoto Ozone

    Retrouvez ensuite le concert de Makoto Ozone, donné au Festival Musiq'3 2016. 

    Le pianiste a joué sur les plus grandes scènes du monde aux côtés de Chick Corea, Gary Burton, Michel Petrucciani... Ce tout grand pianiste de jazz n’était plus venu à Bruxelles depuis 30 ans. Il a fait escale au Festival Musiq’3, en juillet 2016 pour un concert exclusif… A découvrir sur La Trois à 22h30.

    Enfant prodige, Makoto Ozone découvre la musique et l'orgue avec son père. Il découvre à douze ans la musique d'Oscar Peterson : c'est le coup de foudre pour le piano et le jazz. Après un brillant cursus à la Berklee School Of Music de Boston, il décroche un contrat exclusif avec la firme CBS - première pour un artiste japonais. Il collabore étroitement avec Gary Burton, puis avec des musiciens tels que Chick Corea, Michel Petrucciani ou John Patitucci. Ouvert à tous les genres de musique, et passionné notamment de musique classique, Makoto Ozone se produit aussi dans les concertos de Mozart, Beethoven, Gershwin, Bernstein, avec des chefs tels que Charles Dutoit ou François-Xavier Roth. En avril 2010, son album très original "Road To Chopin" rapproche le classique et le jazz.

    Deux rendez-vous musicaux à ne pas manquer ce vendredi 13/01 à 21h15 sur La Trois.

    Avec Musiq'3, le classique est aussi en télévision.

    Makoto Ozone - Kiyotaka Saito

    Voir

En direct

Les articles de RTBF TV

Plus d'articles