Le Standard dit doucement au revoir à Belfodil, Jankovic "ne va pas pleurer"

Il y a des signes qui ne trompent pas. Même si Ishak Belfodil a participé aux deux séances ce mercredi, même si il a chassé la balle au milieu du Toro tel un jeune premier, même si devant le but il a été le plus adroit, il est déjà parti à Everton.

Et avec lui, l'ambition - pour tout un club - de s'ancrer pour de bon dans le top 6. Rien n'est fait, même si au loin, on a cru reconnaître l'agent de Belfodil... 12 millions d'euros, c'est énorme pour un garçon venu gratis en septembre.

Alexandar Jankovic, entraîneur du Standard : "On est fier de lui. De son parcours ici. C'est un professionnel exemplaire. On va se servir de son exemple pour booster le groupe. Il n'est pas encore parti, mais bon... En tout cas, on ne va pas pleurer." Ce n'est effectivement pas le style de Jankovic.

Eric Deflandre, son adjoint, adhère au propos : "Ishak a toujours été exemplaire ici. Un joueur comme ça, tu veux toujours lui faire plaisir... S'il peut aller dans un grand championnat, on ne pourra pas le bloquer."

En filigrane de ce discours, on devine que le Standard dit au revoir à son meilleur joueur. Il devrait recevoir 12 millions d’euros d’Everton.

Loin de ces considérations, Guillaume Hubert, le gardien, imagine déjà la vie sans Belfodil. "Il va nous manquer même si rien n'est fait. Mais il existe des solutions à l'intérieur du groupe."

On imagine néanmoins que le Standard va réinvestir une partie du pactole dans la venue d’un remplaçant.  Les supporters l’espèrent. Eric notamment. "Si la direction nous trouve un profil similaire, ok. Sinon, ce sera hasardeux..."

Ishak Belfodil va partir en laissant un vide énorme, mais Alexandar jankovic voulait encore répéter : "On ne va pas pleurer..."

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Vidéos Jupiler League

La Tribune
La Tribune
110min 23s

La Tribune

Avec les Héros du Gazon 2