"Je ne suis pas le nouveau Thibaut Courtois, juste le nouveau Svilar"

Mile Svilar
Mile Svilar - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Parmi les six jeunes Anderlechtois emmenés en stage par René Weiler, deux joueurs impressionnent par leur aisance, le milieu de terrain Idrissa Doumbia et le gardien Mile Svilar.

Fils de Ratko, ancien portier charismatique de l’Antwerp, Mile se révèle à 17 ans comme un véritable bourreau de travail, doté d’un bon gabarit (1m89) qui lui procure de la présence dans les buts.

Outre ses qualités physiques et techniques indéniables, en intégrant l’équipe première, Mile a aussi gagné en maturité.

L’occasion de se pencher avec le probable futur numéro 1 du Sporting même si, à ce stade de la saison, le jeune homme ne veut pas encore y songer.

On dit de toi qu’il faut te canaliser parce que tu t’entraînes toujours à fond... Ton entourage a même peur que tu te blesses.

Oui, c’est vrai. Depuis que je suis enfant, je me donne à 100 % à chaque entrainement. C’est vrai que je ne calcule pas et ne dose pas mes efforts.

Comment s’est passée ton arrivée dans le groupe professionnel ?

Très bien. Je n’ai jamais été aussi "fit" que maintenant, je travaille beaucoup lors des séances avev l’entraineur des gardiens mais aussi en dehors afin d’éviter les blessures et d’être au top. Ici, au stage, tout se passe bien. On bosse dur et l’ambiance au sein du groupe est excellente.

Ton objectif, c’est de devenir numéro 1 la saison prochaine ?

À l’heure actuelle, je ne pense pas vraiment à ça. Je ne me mets aucune pression car je veux me concentrer sur les six derniers mois de cette saison. Je pense juste à bien m’entraîner et à réaliser de bons matches avec les espoirs. La saison prochaine, on y pensera dans quatre ou cinq mois.

L’expérience malheureuse avec Davy Roef prouve une fois de plus qu’être gardien à Anderlecht, ce n’est pas facile...

C’est clair. Être gardien titulaire et même être jeune gardien titulaire au Sporting n’est pas simple, mais je ne me focalise pas sur ça. Il y a du temps pour cela... Ici, j’ai surtout pensé à réaliser un bon stage.

En intégrant l’équipe première, tu sens que tu as progressé ?

Techniquement, c’est sûr.  Et puis je pense aussi avoir acquis de la constance dans mes prestations à l’entraînement... M’entraîner avec l’équipe première me fait progresser.

Que dois-tu améliorer ?

La gestion de mes efforts, et ma fougue, peut-être... Et puis, je dois sans doute veiller à progresser mentalement, et surtout faire attention à ne pas me blesser.

Tu mesures 1m89 mais ta croissance ne serait pas terminée...

Oui, je pense que je vais grandir encore car de temps en temps, je ressens certaines douleurs aux articulations... C’est sans doute parce que je vais encore pousser de quelques centimètres.

Quels sont tes modèles comme chez les gardiens ?

Keylor Navas et Iker Casillas, mais le numéro 1 en absolu, c’est Manuel Neuer.

Te considères-tu comme le nouveau Thibaut Courtois ?

Non, je suis plutôt le nouveau Svilar (rires) !

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Vidéos Jupiler League

La Tribune
La Tribune
108min 55s
La Deux

La Tribune