Revoir La Tribune avec Ferrera et Menga

Yannick Ferrera
3 images
Yannick Ferrera - © RTBF.be
Rédaction RTBF

Comme tous les lundis, Michel Lecomte, Benjamin Deceuninck et toute l'équipe de La Tribune sont revenus sur les faits marquants du week-end foot. Yannick Ferrera et Dolly Menga étaient les hôtes de la semaine.

Yannick Ferrera était sur le plateau pour revenir notamment sur la victoire de Charleroi dans un derby hennuyer de folie (3-2)mais aussi pour expliquer son parcours et les raisons pour lesquelles il a rejoint le Sporting cet été.

L'actuel coach du RCSC a ainsi débuté en D1 à l'âge de 31 ans et 10 mois. "J'essaye de voir les atouts de mon jeune âge (32 ans). Je sais ce que je vaux et où je veux aller. Si on me snobe, pas de problème. J'essaye de responsabiliser les joueurs. Je n'ai pas encore eu besoin de montrer les dents. J'ai lu beaucoup de choses sur Charleroi avant le début de la saison. On nous condamnait, il y avait des propos qui étaient à la limite de l'insulte pour le club. J'ai dit 'Laissons-les parler et montrons-leur qu'ils ont tort".

Une saison avec MPH...

Yannick Ferrera a un parcours particulier. En tant que joueur, il ne s'est jamais imposé au plus haut niveau que ce soit à Beveren ou à Tubize. Il a, par contre, toujours eu la passion du 'coaching'. Il a ainsi travaillé à Gand et en Arabie Saoudite sous les ordres de Michel Preud'homme : "J'ai passé une saison avec Michel Preud'homme en Arabie Saoudite. Je décortiquais le jeu de nos adversaires et de nos propres joueurs avec des séquences vidéos. J'étais également tous les jours à l'entraînement. J'avais un rôle qui se rapprochait de celui d'entraîneur. Lorsque Charleroi m'a contacté, je n'ai pas hésité un instant même si je gagne moins d'argent au Sporting. Ce que je kiffe dans le métier d'entraîneur, c'est de permettre à une équipe d'atteindre un niveau supérieur et puis il y a les émotions liées au football".

Menga et le Standard, divorce inéluctable...

Dolly Menga (diminutif de Domingos qui signifie dimanche) s'est mis en évidence ce week-end en égalisant pour le Lierse contre Anderlecht. Accompagné de son papa, l'ex-joueur du Standard a expliqué que, jeune, il a eu la possibilité de rejoindre ... Anderlecht : "J'ai toutefois choisi le Standard car c'était plus proche de la maison".

Il ne s'est toutefois pas imposé à Sclessin. Après un prêt de six mois l'an dernier à Saint-Trond, il est revenu en Bord de Meuse avant d'opter pour le Lierse où il se distingue cette saison. "J'aurais pu rester au Standard mais rester sans jouer, cela ne m'intéressait pas. Avec les transferts effectués, j'ai compris que je ne jouerais pas. Ron Jans m'avait aussi fait comprendre qu'il ne comptait pas sur moi" a confié Dolly Menga, fort techniquement mais aussi doté d'une terrible pointe de vitesse.

"Mon rêve est d'évoluer un jour à Chelsea en Premier League" a conclu l'avant du club lierrois.

Page Diables Rouges

Comme chaque semaine, la dernière partie de l'émission est consacrée aux Diables Rouges. "Doit-on gagner en Serbie ?", c'est la question que bon nombre d'observateurs se posent après le partage concédé à domicile face à la Croatie (1-1). Le prochain déplacement, à Belgrade, s'annonce crucial.

"Les deux points perdus face à la Croatie, on doit les récupérer le plus vite possible" a ainsi estimé Philippe Albert.

-----
Retrouvez aussi toutes les rubriques récurrentes de l'émission (page gardiens, page arbitrage avec Marcel Javaux, analyses techniques, digest, buzzball, etc.).

 


La Tribune




+ de vidéos