Kwiatkowski: "Je ne parviens pas à réaliser"

Champion du monde en 2014, Michal Kwiatkowski a décroché ce samedi sa première Classique Monument en réglant au sprint le Champion du monde en titre Peter Sagan et le français Julian Alaphilippe.

Heureux, le Polonais pouvait à peine y croire après la course. "Gagner 'Sanremo', c'est un sentiment incroyable. Je suis très reconnaissant envers mes équipiers qui ont fait un travail formidable. Je ne m'attendais pas à ce que Sagan attaque dans le Poggio. Je pensais qu'on se dirigeait vers un sprint massif mais il a accéléré d'une manière impressionnante. J'étais content d'être dans leur roue (NDLR: de Sagan et d'Alaphilippe). Après je me suis concentré sur le sprint. Je ne parvient toujours pas à réaliser."

En début d'interview, Kwiatkowski a rappelé comment il avait tenté d'animer la course ces dernières années sans pour autant décrocher de résultats. "Je n'ai pas eu de chance en 2014, 2015. Lors des dernières éditions, je franchissais la ligne avec le sentiment de ne pas avoir conclu."

Michal Kwiatkowski ajoute Milan-Sanremo à un palmarès déjà bien garni avec un titre de champion du Monde en 2014, une victoire à l'Amstel Gold Race en 2015 et le GP de l'E3. Après une saison difficile, Kwiatkowski a bien commencé l'année 2017 avec une victoire de prestige aux Strade Bianche qu'il avait remporté déjà en 2014.

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Cyclisme