Aller directement au contenu principal

Anderlecht se met sur son 31

CHRONIQUES | lundi 7 mai 2012 à 9h32

  • Anderlecht s'est donc mis sur son 31 hier mais ce nouveau titre a été décroché au forceps contre le club brugeois avec le but de Guillaume Gillet sur penalty à la dernière seconde.

    Le Sporting avait besoin d'un match nul pour devenir champion et, en effet, ce fut un match... nul, quasi dans tous les sens du terme ! Un peu de fatigue mais surtout beaucoup de stress, le spectacle était absent hier soir au Stade Constant Vanden Stock.

    Quoiqu'il en soit, ce sacre bruxellois est amplement mérité. Les Anderlechtois ont été champion d'automne, ils ont terminé en tête de la phase classique et ils sont sacrés à deux journées de la fin avec sept unités d'avance alors qu'on a divisé les points par deux. On ne parlera donc pas d'un petit champion comme d'aucuns voudraient nous le faire croire....

    Le titre, c'était évidemment l'objectif majeur des dirigeants anderlechtois. Quand on fait revenir Jovanovic (le plus gros contrat du football belge), quand on débourse 8 millions en transferts dont 3 pour le seul M'Bokani et que l'on conserve ses joueurs-cadre, on ne fait pas mystère de ses intentions. Ce 31ème sacre était quasi obligatoire. D'autant qu'en principe, il ouvrait les portes des poules... aux oeufs d'or de la Champion's League. Sauf que le petit grain de sable dans la belle mécanique s'appelle Chelsea. Si les Londoniens devaient décrocher le trophée dans douze jours à Münich, alors le Sporting sera renvoyé dans les tours préliminaires. Pas sûr, dès lors, d'empocher les 15 millions promis  du jackpot européen alors que la direction vient de débourser plus de 2 millions de primes de titre pour les joueurs.

    A Saint-Guidon, on brûle déjà quelques cierges pour que le Bayern s'impose dans son Allianz Arena sans quoi le football belge risque d'avoir un fameux coup de.... blues.

    Au Sporting, l'heure est là fête mais aussi aux interrogations. Quid de l'avenir d'Ariel Jacobs ? Stop ou encore pour le mentor bruxellois, usé psychologiquement et même physiquement par ces quatre saisons.

    Fidèle à  son habitude et à son tempérament, le citoyen de Diegem est resté en retrait de la liesse hier après-midi. Avait-il le sentiment que la boucle était bouclée ? Selon certaines sources, Jacobs aurait déjà pris la décision de ne pas rempiler comme coach. Et les rumeurs de reprendre de plus belle en coulisses, certains évoquant même l'arrivée de Georges Leekens dont le travail est apprécié par Philippe Collin, l'homme à la double casquette, aussi influent à la Fédé qu'au Sporting.

    A suivre comme on dit dans ces cas-là.

    Thierry Luthers

    Voir

    Derniers commentaires

  • Thierry Luthers
    « previous

    Thierry Luthers

    RTBF.be
    next
    • Thierry Luthers

      Thierry Luthers

Les plus populaires

Les plus populaires