Aller directement au contenu principal

Anderlecht file vers un titre mérité

CHRONIQUES | lundi 30 avril 2012 à 8h59

  • En Jupiler Pro League, on est proche du dénouement. Anderlecht pourrait être champion dès mercredi mais plus probablement dimanche prochain face à Bruges. Thierry Luthers consacre son édito à cette course au titre dans notre pays et ... en France.

    Le Sporting est tout, tout près du 31ème titre de son histoire. Un sacre mérité pour la meilleure équipe du Royaume cette saison  mais un sacre qui était aussi l'objectif majeur, déclaré et quasi-obligatoire pour les dirigeants bruxellois. Lesquels avaient cassé leur tirelire pour ramener Jovanovic et M'Bokani dans notre championnat. Sans oublier que des joueurs-cadres comme Biglia ou Juhasz étaient restés un an de plus au Stade Vanden Stock.

    C'était aussi sans compter sur l'éclosion définitive d'un talent nommé Matias Suarez, logiquement intronisé soulier d'or en janvier dernier. Mais à-côté de tous ces noms ronflants, on s'en voudrait de ne pas mentionner celui de Silvio Proto, remarquable de constance durant toute la saison.

    Un titre tout proche donc mais une qualification encore aléatoire pour les fameuses poules de la Champions League. Tout dépendra de Chelsea. Les "Blues" peuvent encore se qualifier pour la future C1 via leur compétition nationale. Ils sont revenus à un point de la quatrième place. Mais il faudra sans doute attendre le verdict de la finale européenne du 19 mai prochain à et face à Münich. Si les Londoniens devaient l'emporter, on aurait peut-être droit au pire scénario, celui renvoyant les Anderlechtois au dernier tour qualificatif. De vieux démons nommés Bate Borisov ou Partizan Belgrade pourraient alors resurgir  mais nous n'en sommes pas encore là.

    Il y a maintenant 5 ans qu'Anderlecht attend le fameux jackpot de la Ligue des Champions généralement estimé à 15 millions d'euros. Mais dont il faudra  retirer les primes du titre national puisque la direction anderlechtoise aurait promis quelque 100.000 euros à chaque joueur.

    Notez que dans le foot, l'argent ne résout pas tous les problèmes. L'exemple vient de chez nos voisins du sud et du gros investissement qatari au PSG.  Battus par Lille et par Eden Hazard, les Parisiens se retrouvent désormais à 5 longueurs de Montpellier, solide leader de la ligue 1 à 4 journées de la fin.

    En avant-saison, personne n'aurait misé un pétrodollar sur les futurs Héros de l'Hérault mais, aujourd'hui, les Montpelliérains du bouillant Président Nicolin sont tout près du premier titre de leur histoire, au grand dam des milliardaires du Parc des Princes ou des Emirs !

    Thierry Luthers

    Voir

    Derniers commentaires

  • Thierry Luthers
    « previous

    Thierry Luthers

    RTBF.be
    next
    • Thierry Luthers

      Thierry Luthers

Les plus populaires

Les plus populaires