Aller directement au contenu principal

Jornet favori de la 20e "Diagonale des fous"

SPORT | mercredi 17 octobre 2012 à 15h49

  • Près de 2.800 trailers aguerris participent à partir de jeudi à la 20e édition de "la Diagonale des fous", l'Ultra-Trail de la Réunion, dans le sillage de la star internationale espagnole Kilian Jornet et dans une ambiance unique au monde.

    Imaginez grimper l'Everest (8.848 m), puis, une fois au sommet, débuter l'ascension du Mont Ventoux (1.911 m): c'est cela, en quelque sorte, le Grand raid de la Réunion, avec ses 170 km de course assortis de 10.845 m de dénivelé positif.  

    "C'est violent, extrême mais c'est aussi un incroyable concentré d'émotions. On dépasse le cadre du sport. Beaucoup disent que cette expérience a changé leur vie", commente Alexandre Boutié, réalisateur d'un film anniversaire à l'occasion des 20 ans de l'épreuve.  

    De jeudi à dimanche, 2.800 "cinglés" -dont 10% de femmes- vont traverser l'île par les sommets, du Sud (Saint-Philippe) au nord (Saint-Denis), où les arrivants pourront arborer avec fierté le T-Shirt "J'ai survécu", et le vainqueur empocher... 1.000 euros. 

    Ils auront entre temps escaladé les montagnes des cirques de Mafate et de Cilaos, marchant sur les pas des esclaves marron, passant du chaud soleil du littoral au froid glacial des "Hauts". Ils auront cheminé dans le décor lunaire du volcan, sur des sentiers rocailleux, glissants ou boueux, sans oublier de s'enfoncer dans des vallées encaissées creusées par des puissantes érosions, au coeur du Parc national, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.   

    Le tout dans une ambiance extraordinaire, et une ferveur dont peu d'Ultra-Trails peuvent se targuer de par le monde.          

    Jornet immense favori  

    Mais c'est l'extrême difficulté sportive que les participants viennent encaisser. "Tous les ans, nous avons entre 30 et 40% d'abandon. Cette année cela risque d'être encore plus en raison d'un parcours encore plus long et plus technique", explique l'organisation.   

    Les concurrents doivent généralement compter avec des conditions météo variables, avec cette année de la pluie attendue sur la partie sud de l'épreuve, due à la présence d'un cyclone (en voie de comblement) au large de l'île.   

    La star catalane Kilian Jornet, facile vainqueur de l'édition 2010 (bouclée en 23 h17 min) fait figure d'immense favori. Il est arrivé mardi soir sur l'île après 30 heures de vol et quatre escales, en provenance de Bornéo où il a décroché le week-end dernier son quatrième titre au championnat du monde de Sky running.   

    "La concurrence est plus forte cette année. Je ne l'imagine pas gagner dans un fauteuil comme en 2010", prédit toutefois Thierry Chambry, vainqueur de l'édition 2007. L'Espagnol comptera parmi ses outsiders son compatriote basque Iker Karrera, des Réunionnais anciens vainqueurs de l'épreuve, les Français Michel Lanne, Antoine Guillon, ou l'Américain Joe Grant.

    AFP

    Voir
  • Jornet favori de la 20e Diagonale des fous
    « previous

    Jornet favori de la 20e Diagonale des fous

    Tous droits réservés
    next
    • Jornet favori de la 20e Diagonale des fous

      Jornet favori de la 20e Diagonale des fous