RTBF La Première - Transversales

Aller directement au contenu principal

Transversales

Transversales

Présentation: Olivier NEDERLANDT


Le magazine des rédactions radio de la RTBF. Des reportages au bout du monde, ou à côté de chez vous. Des reportages pour illustrer, pour comprendre, pour décrypter les grands enjeux de notre monde. L'actualité chaude, ou moins chaude, et une immersion sonore au coeur des problématiques qui nous occupent tous. Vivez le monde à travers ses sons et ses témoignages éclairants. 



Présentation : Olivier Nederlandt



Et découvrez ou redécouvrez le meilleur de Transversales dans notre espace web dédié à la création sonore : Pardelà les ondes. Une invitation à la découverte de trésors acoustiques : des documentaires, des fictions, des séries, des grands entretiens et des reportages. Promenez-vous, montez le son, fermez les yeux et ouvrez grand vos oreilles... vous allez être conquis !



 

Pas d'émission pour ce jour.

  • Emission du 18/02 - 12:00

    Transversales

    Marine Le Pen devant Emmanuel Macron et François Fillon... Voilà le trio de tête au terme du premier tour de la présidentielle en France, en tout cas si l'on en croit un sondage publié ce jeudi pour le journal `le Monde'... Nous serons fixés dans 2 bons mois, le 23 avril prochain. Et en attendant, nous vous proposerons un premier décryptage de cette campagne française... À la rencontre des principaux candidats...

    Nous irons aussi à Malte, le plus petit pays de l'Union européenne. Le seul, surtout, à interdire totalement l'interruption volontaire de grossesse... les femmes qui avortent risquent jusqu'à 3 années de prison, même en cas de viol, même si leur vie est en danger... À Malte, on va plus loin que la Pologne ou l'Irlande... Nous tenterons de comprendre l'origine de cette exception au sein des 28....

    L'occasion de nous intéresser aussi à l'interruption volontaire de grossesse chez nous. Avec la rediffusion d'un reportage réalisé l'été dernier... à l'heure où certains voudraient sortir totalement l'ivg du code pénal, nous reviendrons sur les différentes étapes qui ont mené à cette dépénalisation partielle de l'interruption volontaire de grossesse chez nous...

Articles liés

Plus d'articles

Commentaires

  • de ChristianS Intervention très intéressante d'E. Orsenna: «La démocratie fabrique du mensonge (car pour le politique, si vous n’êtes pas dans le mensonge, vous n’êtes pas réélu) et fabrique du court terme (par le processus électoral mis en place). Les peuples détestent la vérité, donc on leur offre ce qu’ils veulent entendre. L’alerte (environnementale) commence par l’émerveillement, car quand vous dénoncez trop, vous découragez !». Tout cela est très juste, mais démontre par l'absurde que le système "démocratique" à élections "représentatives", et particratique, ne fonctionne pas. Par contre, je persiste à croire qu'il faut encore et toujours enfoncer le clou et dire cette "vérité que déteste le peuple", cette "vérité qui dérange" et SECOUER les gens: notamment en dénonçant les gravissimes pollutions de nano-micro-plastiques que n'a PAS évoquées Orsenna... et qui n'existaient AUCUNEMENT au 19e(pas d'accord avec son "les villes étaient pires avant")!!

    01-10-2016 20:40 | Répondre

  • de Anne Très chouette émission sur le rap belge ! Cela permet de découvrir la création belge dans un domaine peu connu du grand public. Sujet original et accessible aux auditeurs branchés rap et aux autres.

    03-07-2016 23:17 | Répondre

  • de Monique Bonjour,Non, tous les Namurois n'approuvent pas les grands projets de Maxime Prévot comme votre sélection d'intervenants pourrait le laisser croire. Voir consultation populaire concernant le "sauvetage du parc Léopold", voir les réactions des citoyens au sujet de la construction de la passerelle, ... Namur est une ville sale du fait de tous les inciviques qui manquent totalement de respect et ne sont jamais sanctionnés. Les espaces publics ne sont pas entretenus, ils sont, le plus souvent, aux mains de petites bandes qui font régner leur loi. Namur est insécurisée parce que les délinquants de tous poils y jouissent d'une totale impunité. De l'avis de très nombreux Namurois, les projets sont (trop) grandioses parce que décidés par des mégalomanes qui bâillonnent ceux qui osent manifester leur mécontentement. Les décideurs, eux, n'habitent pas à Namur. Pauvres nous !Pauvres tourtistes !

    18-06-2016 12:29 | Répondre

Signaler un abus

Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
1000 caractères max
1000 caractères max
Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules et les espaces.